Mercredi 13 novembre 2019 | Dernière mise à jour 12:17

Suisse Une substance cancérigène dans des puits du Haut-Valais

Les utilisateurs de deux puits d'irrigation, situés dans la région de l'ex-décharge de Gamsenried, ont été priés de ne plus utiliser leur eau.

La zone de l'ancienne décharge Lonza de Gamsenried.

La zone de l'ancienne décharge Lonza de Gamsenried. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Deux puits d'irrigation privés sont pollués par la benzidine en Valais. Ils se situent dans la région de l'ancienne décharge de Gamsenried dans le Haut-Valais, où des investigations sont régulièrement menées.

«Les utilisateurs de ces puits ont reçu la recommandation de ne plus utiliser cette eau à des fins d'irrigation», a indiqué l'Etat du Valais vendredi dans un communiqué. Les contrôles ont révélé «des concentrations en benzidine de 10 et 300 nanogrammes par litre, dépassant largement le seuil d'assainissement qui se situe à 0,75 ng/l pour les eaux souterraines en aval d'un site pollué».

L'été dernier, les habitants de Brigue-Glis, Lalden et Viège ont été invités à annoncer d'éventuels puits privés dans la zone de l'ancienne décharge de Gamsenried. Huit fontaines de village alimentées par la même source et trois points de captage privés d'eaux souterraines et d'eaux de surface ont été déclarés jusqu'ici, explique l'entreprise Lonza dans un communiqué.

Tests sur l'herbe et le sol

Les résultats, tombés le 15 octobre 2019, révèlent la présence de benzidine dans les eaux pompées des deux puits privés. En revanche, les fontaines et un point de captage d'eau de surface ne sont pas pollués.

En ce qui concerne les deux puits d'irrigation privés pollués, le canton annonce qu'ils seront à nouveau contrôlés dès la semaine prochaine. «Il s'agira de confirmer les résultats obtenus et de réaliser des tests sur l'herbe et sur le sol. Sur la base des connaissances actuelles, cette pollution ne présente aucun risque pour la santé de la population qui sera informée en cas d'évolution de la situation», précise-t-il.

Toxique et cancérigène

La benzidine, substance toxique et cancérigène, provient de déchets déposés par Lonza entre 1918 et 1978 dans l'ancienne décharge de Gamsenried. Elle a été mise en évidence fin 2018 dans la nappe phréatique entre l'ancienne décharge et le site chimique de Lonza.

La pollution découverte s'étend sur environ trois kilomètres dans les eaux souterraines s'écoulant parallèlement au Rhône. La benzidine a été détectée grâce à des instruments de surveillance des eaux souterraines situés sur les communes de Brigue-Glis, Viège et Lalden.

Les examens pratiqués ont confirmé que l'eau potable n'est pas contaminée. La benzidine n'a été détectée ni dans les eaux pompées ni dans celles du canal utilisé pour l'agriculture.

Inquiétude de l'ex-chef du SEN

En été 2019, l'augmentation de la pollution à la benzidine de la nappe phréatique près de l'ancienne décharge a préoccupé le chef du service valaisan de l'environnement (SEN) démissionnaire Joël Rossier. Libéré de son obligation de travailler par le Conseil d'Etat qui a évoqué une rupture de confiance, il a indiqué son inquiétude dans des documents que des médias ont pu consulter il y a environ une semaine à la suite d'une médiation avec le préposé cantonal à la protection des données et à la transparence.

L'ex-chef de service s'étonnait de découvrir qu'en période de hautes eaux, la concentration de benzidine ne diminuait pas mais augmentait de manière significative. Devant les médias, le département valaisan de la mobilité, du territoire et de l'environnement a confirmé que l'eau potable et l'eau d'irrigation n'étaient pas contaminées par la benzidine. (ats/nxp)

Créé: 18.10.2019, 10h32

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.