Lundi 23 septembre 2019 | Dernière mise à jour 11:42

Revue de presse Solar Impulse 2 fait le tour du monde... des médias

Le premier tour du monde sans carburant est attentivement suivi par les journalistes du monde entier.

Solar Impulse 2 sur Twitter



Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Un exploit». «Un pari fou». «Un défi humain». Voilà comment les grands médias français, respectivement Le Monde, Le Nouvel Observateur et Les Echos ont salué ce lundi 9 mars 2015 l'envol depuis Abu Dhabi de Solar Impulse 2.

Si ce premier tour du monde sans combustible est «incroyable» pour Le Point, Libération, qui n'a pas son pareil pour trouver le juste titre, vante: «Le tour du monde en plein soleil».

«Une révolution solaire»

Mais il n'y pas que les grands médias français qui sont exaltés par la prouesse d'André Borschberg et de Bertrand Piccard. Anglais et Américains aussi: la BBC évoque «un vol épique», tandis que CNN parle d'«une révolution solaire» et rappelle qu'aux Etats-Unis, l'énergie solaire occupe déjà deux fois plus de personnes que le charbon.

Il y a quelques mois, «Le Monde informatique» soulignait que c'était grâce à un logiciel de Dassault (cocorico) que cette extraordinaire machine aérienne solaire tournait.

20 minutes de sommeil pour les pilotes

Les médias de la péninsule ibérique ne sont pas en reste non plus. Le quotidien ABC rappelle que «ce voyage est le fruit de 13 ans de recherche» et met l'accent sur le fait que «les pilotes dormiront seulement 20 minutes». Le quotidien El Mundo souligne, lui, «le silence inhabituel» dans lequel a décollé l'avion de Solar Impulse ce matin à Abu Dhabi.

Côté italien, Solar Impulse suscite peut-être un peu moins d'enthousiasme. La Repubblica se fait l'écho de l'événement en le traitant uniquement du point de vue de l'image. Il Corriere della Sera a, lui, un envoyé spécial à Abu Dhabi qui semble en avoir pris plein les mirettes puisqu'il compare Bertrand Piccard à... Jules Verne.

Mais l'impact du défi relevé par Bertrand Piccard et André Borschberg ne s'arrête pas là. Ses répercussions atteignent le bout du monde: le journal d'affaires australien International Business Times s'y intéresse de près, faisant le rapprochement entre l'événement suisse et sa première plateforme flottante de production solaire, attendue pour avril prochain.

Créé: 09.03.2015, 12h24

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.