Dimanche 22 juillet 2018 | Dernière mise à jour 02:15

Lausanne Suspense prolongé pour Uber et les taxis

Le Tribunal fédéral demande à la justice vaudoise de réexaminer le différend et de statuer à nouveau.

Les taxis et les Ubers sont toujours en grève dans la capitale vaudoise. (Image d'illustration)

Les taxis et les Ubers sont toujours en grève dans la capitale vaudoise. (Image d'illustration) Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le suspense continue pour la société Uber et les taxis lausannois. Le Tribunal fédéral (TF) demande à la justice vaudoise de réexaminer le différend et de statuer à nouveau.

En avril dernier, la Cour constitutionnelle du Tribunal cantonal vaudois avait déclaré irrecevables de nombreux griefs déposés par la société Uber contre divers articles modifiés du Règlement intercommunal des taxis (RIT).

Elle avait jugé que la société n'avait pas qualité pour recourir tout en admettant, dans le même temps, que son application pour smartphone équivaut bien à un central d'appel.

Un «véritable modèle économique»

Saisi d'un ultime recours d'Uber, le TF annule le verdict cantonal. Il juge que la Cour constitutionnelle aurait dû examiner d'autres points litigieux et relève que c'est bien un «véritable modèle économique» qui est mis en place par le groupe Uber.

Le réseau de partenaires qu'Uber s'efforce d'établir ainsi que l'exploitation de sa société pourraient être affectés par toute réglementation imposant des conditions et restrictions aux entreprises de taxis partenaires, souligne Mon Repos qui reconnaît à Uber l'intérêt de recourir avant de renvoyer le dossier à la justice cantonale.

Autres contentieux

Vaud n'a de loin pas le monopole des contentieux liés au développement de la société Uber. A Genève, la nouvelle loi sur les taxis ne convainc toujours pas les milieux professionnels. Ceux-ci ont annoncé le mois dernier leur hésitation à recourir et leur volonté à ce que la loi s'applique «sans état d'âme à tous, notamment à Uber». (arrêt 2C_500/2016 du 31 octobre 2016) (ats/nxp)

Créé: 09.11.2016, 12h01

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.