Lundi 21 octobre 2019 | Dernière mise à jour 09:06

Suisse Le Valais, première destination du Slow Food Travel

Le concept permet de découvrir le patrimoine d'une région à travers sa diversité gastronomique. Il est appelé à s'étendre dans d'autres régions dès 2022.

Deux destinations doivent être opérationnelle dès cet automne. L'une concerne le Grand Entremont, soit le Pays du Saint-Bernard.

Deux destinations doivent être opérationnelle dès cet automne. L'une concerne le Grand Entremont, soit le Pays du Saint-Bernard. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le Valais a été désigné comme première destination suisse du Slow Food Travel. Le concept permet de découvrir le patrimoine d'une région à travers sa diversité gastronomique, agroalimentaire et culturelle.

«C'est une grande opportunité qui ouvre beaucoup de possibilités pour le canton», estime Gérald Dayer, chef du Service de l'agriculture valaisanne, partenaire du projet. «Nous partageons les mêmes valeurs avec Slow Food, en cherchant à mettre en exergue nos produits». Le concept est appelé à s'étendre à d'autres régions du pays, dès 2022.

Sur la carte du monde

L'Etat du Valais souhaite se baser sur les actuels et futurs projets agri et oeunotouristiques contenus dans le programme de Développement régional du canton (les PDR).

«Nous voulons pérenniser, commercialiser et rentabiliser ce type d'offre», résume M. Dayer. «Nous voulons mettre le Valais sur la carte du monde, en tant que destination terroir». Une quarantaine d'offres régionales de séjours-expériences et une dizaine d'offres cantonales seront progressivement commercialisées ces trois prochaines années.

Dans tout le canton

Après la Carinthie (Autriche), la Suisse se positionne parmi les destinations pionnières du programme. Concrètement, neuf destinations touristiques rurales vont voir le jour dans le canton. Deux destinations doivent être opérationnelles dès cet automne. L'une concerne le Grand Entremont (soit le Pays du Saint-Bernard et la commune de Bagnes), l'autre la région de Fully.

D'autres projets suivront ensuite dans l'Espace Loèche-Rarogne (dès 2020), le Val d'Annivers, le Val d'Hérens, le Val d'Illiez et dans le Haut-Valais. Le concept doit garantir des retombées économiques et en terme d'image pour les régions concernées.

Durée modulable

«Le but est de créer cinq séjours avec des expériences de terrain, d'une durée d'un week-end, de quatre jours ou d'une semaine, dans chaque destination, via des modules cumulables», résume Jean-Marc Imhof, chef de projet Slow Food Travel. Des séjours transversaux couvrant la totalité des destinations concernées verront également le jour.

Les initiateurs du projet disposent d'un budget global de 900'000 francs sur trois ans. Celui-ci se répartit majoritairement entre la Confédération et son fonds InnoTour (pour 400'000 francs), Slow Food (197'000 francs), l'Etat du Valais (120'000 francs) et Valais Wallis Promotion (120'000 francs). (ats/nxp)

Créé: 16.08.2019, 11h31


Sondage

Elections fédérales: allez-vous voter?



Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.