Jeudi 23 mai 2019 | Dernière mise à jour 09:01

Patrimoine Le Valais traque les pilleurs de vestiges archéologiques

Les députés valaisans s'inquiètent du pillage du patrimoine archéologique de leur canton par des «détectoristes» de métaux.

Le Conseiller d'Etat Jacques Melly a indiqué qu'un message de l'administration valaisanne a été envoyé à tous les «détectoristes» identifiés sur internet.

Le Conseiller d'Etat Jacques Melly a indiqué qu'un message de l'administration valaisanne a été envoyé à tous les «détectoristes» identifiés sur internet. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les «détectoristes» de métaux viennent sur des sites qu'ils repèrent dans les revues scientifiques. Ils sondent le terrain à la recherche d'artefacts pouvant leur procurer un bénéfice lors de leur revente sur internet ou agrémenter leurs collections privées, ont dénoncé des députés de l'alliance de gauche, soulignant que «ce modus operandi scandaleux doit cesser».

Le Conseiller d'Etat Jacques Melly a indiqué qu'un message de l'administration valaisanne a été envoyé à tous les «détectoristes» identifiés sur internet. Ces derniers ont été rappelés à l'ordre et priés de rapporter les objets découverts.

Certains se sont exécutés et ont parfois demandé de pouvoir poursuivre leur hobby. «Nous verrons si un dialogue et une collaboration est alors possible», a indiqué Jacques Melly.

Une surveillance permanente pour débusquer ceux qui continuent sans scrupule leur pratique illégale et «font des dégâts considérables», est impossible. Le canton prévoit une sensibilisation du public au problème par voie de presse et donne mission aux personnes susceptibles de rencontrer des «détectoristes» sur le terrain (police, garde-chasse, etc.) de les informer et de les dénoncer si nécessaire. (ats/nxp)

Créé: 13.06.2013, 14h59

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.