Dimanche 15 septembre 2019 | Dernière mise à jour 16:35

Berne La Ville de Bienne veut se rapprocher du lac

Le projet de nouveau quartier prévu pour 1500 habitants au bord du lac de Bienne a franchi une étape avec la mise en consultation publique.

Lancé en 2013 avec le concours d'idées, ce projet de développement urbain de Bienne comprendra notamment une tour de 48 mètres de haut.

Lancé en 2013 avec le concours d'idées, ce projet de développement urbain de Bienne comprendra notamment une tour de 48 mètres de haut. Image: Photo d'archives/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Baptisé AGGLOlac, le projet mené par les villes de Bienne et de Nidau doit permettre une expansion urbaine vers le lac. «Ce projet va permettre de remplir une friche à proximité du lac», a souligné mardi le maire de Bienne, Erich Fehr. Une partie de ce site avait accueilli des infrastructures d'Expo.02 mais était ensuite devenue un terrain vague.

«Nous amenons l'agglomération biennoise en direction du lac», a ajouté le maire de la cité bilingue en présentant l'avancement du projet avec les autres partenaires. Il a aussi relevé qu'AGGLOlac répondait aux exigences de la nouvelle loi sur l'aménagement du territoire (LAT) avec une densification de l'habitat.

Les dossiers sont mis en dépôt public à partir de ce jeudi pour trente jours. La procédure permettra aux particuliers et aux entreprises concernés, ainsi qu'aux organisations ayant le droit d'opposition, de donner leurs avis. Ce projet de développement urbain devrait être soumis aux citoyens de Bienne et de Nidau au début de l'été 2020.

Droit de superficie

Les deux collectivités publiques vont octroyer 60% de leurs terrains en droit de superficie et vendre les 40% restants à un investisseur privé. Avec cette répartition, le site restera en majeure partie la propriété des pouvoirs publics, comme cela avait été exigé par les milieux politiques.

Bienne et Nidau comptent avec un rendement de 95 millions de francs sur leurs terrains. Elles investiront environ la moitié dans des travaux de viabilisation du terrain qui sera remis à l'investisseur, la société immobilière Mobimo. Elles utiliseront l'autre moitié pour aménager les surfaces et les infrastructures publiques.

Longue planification

Lancé en 2013 avec le concours d'idées, ce projet de développement urbain comprendra aussi une tour de 48 mètres de haut, ainsi que des infrastructures de loisirs. L'accès au lac restera garanti.

Ce quartier doit s'ouvrir à un large public et ne pas se transformer en une sorte de ghetto. Le promoteur privé promet de réserver 18% des surfaces résidentielles pour des coopératives de logements d'utilité publique. Il estime que seule la diversité peut rendre un quartier urbain attrayant. (ats/nxp)

Créé: 20.08.2019, 12h45

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.