Jeudi 4 juin 2020 | Dernière mise à jour 22:37

Loi Violence conjugale: Vaud durcit le ton

La nouvelle loi vaudoise sur les violences domestiques, qui entre en force ce jeudi, prévoit le port d'un bracelet électronique si le juge l'estime nécessaire.

Une nouvelle loi contre les violences domestiques entre en force dans le canton de Vaud.

Une nouvelle loi contre les violences domestiques entre en force dans le canton de Vaud. Image: archive/photo d'illustration/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La nouvelle loi renforce le mécanisme d'expulsion des personnes violentes du domicile commun. Elle oblige les auteurs à suivre un entretien avec un service spécialisé pour diminuer le risque de récidive. Et, fait nouveau, elle prévoit la possibilité pour le juge d'astreindre l'auteur - expulsé - à porter un bracelet électronique.

Une disposition pionnière en Suisse: les Chambres fédérales en ont accepté le principe lors de leur dernière session. La conseillère d'Etat Jacqueline de Quattro a informé la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga que le Canton de Vaud se tenait prêt à participer aux phases pilotes d'un tel projet, précise mercredi un communiqué de presse.

Aujourd'hui déjà, un juge peut ordonner une interdiction de périmètre ou de contact. Le bracelet électronique permettra désormais de mieux surveiller le respect de ces interdictions. (ats/nxp)

Créé: 31.10.2018, 13h59

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.