Dimanche 12 juillet 2020 | Dernière mise à jour 22:47

Perspective La Suisse vue par les touristes chinois

Densité faible, belle nature et joies du shopping: ils adorent notre pays.

Un groupe de touristes chinois découvre Lucerne.

Un groupe de touristes chinois découvre Lucerne. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le quotidien Tages Anzeiger a suivi un groupe de 14 touristes chinois à Zurich, dernière étape de leur tour de Suisse, pendant une journée - le temps de recueillir quelques impressions.

Premier choc pour ces touristes venus de Chengdu, capitale de la province du Sichuan, où vivent 14 millions d'habitants: la Suisse par comparaison leur paraît complètement «vide». Loin des tours de 30 étages qui fleurissent à Chengdu, la densité de population en Suisse, qu'ils jugent extrêmement faible même dans les villes, les comble.

En Suisse, selon un touriste surnommé Jeff, banquier, tout paraît frais et naturel, notamment les fruits et légumes du marché. Et les lacs sont assez propres pour la baignade. «Incroyable». Mais lui-même ne se baignera pas - difficile d'apprendre à nager à Chengdu.

Il prendra en revanche de nombreuses photos sur son iPhone (et non un équivalent chinois - symbole de richesse), et quand la batterie s'affaiblit, une batterie d'urgence la remplace illico.

Des vendeurs qui leur parlent dans leur langue

Aux joies de la nature succèdent les joies du shopping, considéré comme «bon marché» en Suisse puisque les taxes sont moins élevées qu'en Chine sur les produits de luxe. Les touristes chinois dépensent en moyenne 350 francs par jour, ce qui les placent parmi les touristes qui dépensent et consomment le plus (aux côtés des touristes japonais et du golfe).

Dans les boutiques zurichoises, de plus en plus de vendeurs parlent par ailleurs couramment chinois afin de pouvoir conseiller les clients dans leur langue maternelle. Un seul regret: les magasins ferment à 17 heures, alors que tout est ouvert jusqu'à au moins 22 heures à Chengdu.

Mais contrairement aux clichés, l'accent du voyage n'est pas mis sur le shopping: la nouvelle approche de la découverte de la ville passe par de nombreuses visites touristiques, et l'image que la ville cherche à faire passer est celle d'un «luxe modeste»: la richesse matérielle compte, mais moins que la qualité de vie et les plaisirs qu'offre la nature.

Zurich se veut toujours plus séduisante pour les Chinois

Zurich tente d'attirer toujours plus de touristes venus de Chine: Présente sur la plate-forme WeChat (mi-Facebook, mi-WhatsApp) Zurich Tourisme envoie un push de promotion hebdomadaire, souvent transféré à d'autres potentiels touristes, les touchant ainsi «dans un contexte privé».

Si, au cours des 15 dernières années, les itinéraires-express qui faisaient courir de larges groupes de touristes chinois de Londres à Paris à Zurich à Rome en 6 jours se sont multipliés, de plus en plus de Chinois issus de la classe «moyenne supérieure» se sont lassés de cette frénésie touristique.

Les agences chinoises proposent donc de nouveaux séjours semi-indépendants: l'itinéraire est tout tracé, les hôtels et certains repas réservés, mais le groupe a plus de temps libre et moins de transferts (même si la notion de frénésie touristique est toute relative - le programme comprend Zurich, Lucerne, Interlaken, Jungfraujoch, Lausanne, Zermatt, Saint-Moritz, Lugano, Flüelen, Zurich en 7 jours).

Mission accomplie: les touristes du groupe sont comblés et tous soulignent qu'ils recommanderont la destination autour d'eux dès leur retour. La Suisse, selon eux, incarne un merveilleux paradoxe: un temple de la consommation de luxe dans un écrin de nature intacte. Certains sont d'ailleurs là pour la deuxième fois, et ne rêvent que de rester.

Créé: 25.08.2015, 03h45

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.