Jeudi 13 décembre 2018 | Dernière mise à jour 06:26

Sondage Les Suisses divisés sur un accord avec l'UE

Les électeurs sont divisés sur la question des mesures d'accompagnement, selon un sondage Tamedia publié jeudi.

Paul Rechsteiner, président de l’USS, ne souhaite pas toucher aux mesures d'accompagnement.

Paul Rechsteiner, président de l’USS, ne souhaite pas toucher aux mesures d'accompagnement. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La Suisse doit-elle faire des compromis envers l'UE sur la question des mesures d'accompagnement et, en particulier, sur la protection des salaires? L'électorat est profondément divisé sur la question selon un sondage publié vendredi.

Pour 38 pourcents des personnes interrogées, il ne faut pas faire de concessions, selon un sondage de Tamedia auprès de 7635 Suisses. En revanche, 20 pourcents sont favorables à un compromis en faveur d'un accord-cadre avec l'UE. Cinq pour cent considèrent que les mesures existantes sont préjudiciables au marché du travail et sont également favorables à des ajustements.

En outre, 20 pourcents des répondants sont en faveur d'adaptations techniques uniquement. Toutefois, à leur avis, l'essentiel est que le niveau de protection des travailleurs ne change pas. Parmi les personnes interrogées 17 pourcents n'avaient pas d'opinion.

La base de gauche ouverte au compromis

Au niveau des partis, les militants de gauche sont plus disposés à faire des compromis que les dirigeants du PS et des syndicats. Seuls 18% des sympathisants du PS et des Verts sont d'avis que la Suisse ne doit faire aucun compromis.

Les partisans de l'UDC sont eux particulièrement nombreux, 72 pourcents, à opter pour une position dure envers l'UE. Du côté des PLR et du PDC, les opinions sont plus favorables aux compromis. Ce sont respectivement 27 % et 23 % seulement de leurs partisans qui se sont prononcés contre tout ajustement.

Le sondage a été réalisé en ligne les 6 et 7 août, soit avant l'annonce du boycott par les syndicats des négociations sur l'assouplissement des mesures d'accompagnement. Des personnes de toute la Suisse ont participé à l'enquête. (ats/nxp)

Créé: 10.08.2018, 05h07

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.