Mardi 10 décembre 2019 | Dernière mise à jour 08:15

Téléphonie mobile Les Suisses paient toujours 330 millions de trop de roaming

Il y a un an, le National adoptait une motion visant à plafonner les tarifs d'itinérance pour la téléphonie mobile. Mais rien n'a bougé depuis. Bon à Savoir et K-Tipp montent au front.

En vacances, le smartphone s'avère toujours un compagnon fort dispendieux.

En vacances, le smartphone s'avère toujours un compagnon fort dispendieux. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le constat reste le même qu'en septembre 2011: les Suisses paient toujours beaucoup trop, environ 330 millions, aux opérateurs de téléphonie mobile par rapport à leurs voisins européens. Et ce malgré une motion d'Ursula Wyss (PS/BE), largement acceptée au Conseil National il y a un an exactement, qui visait à plafonner les tarifs d'itinérance, à l'image des limites fixées dans l’Union européenne (UE). Mais rien n'a bougé jusqu'ici. Du coup, Bon à Savoir, en Suisse romande, et K-Tipp en Suisse alémanique, montent au front.

Les deux magazines d’information et de défense des intérêts des consommateurs ont en effet distribué à chaque parlementaire jeudi matin à Berne des cartes accompagnées d'une pièce d'or symbolique pour leur rappeler que les Suisses payaient à prix d'or le roaming. Bon à Savoir et K-Tipp ont parallèlement adressé à la conseillère fédérale Doris Leuthard une lettre demandant au Conseil fédéral d'intervenir sans délai pour imposer les plafonds tarifaires en vigueur dans l’UE.

Rappelons que la motion déposée par Ursula Wyss faisait suite à une pétition lancée par les deux magazines, un texte qui avait récolté 55'000 signatures en 5 semaines. Si la motion avait passé la rampe du National, elle s'était en revanche heurtée à la commission des transports et des télécommunications du Conseil des États qui avait suspendu le texte. Elle avait jugé qu’il était impossible d’imposer des plafonds sans passer par un accord bilatéral entre la Suisse et l’UE. En attendant, la commission avait privilégié le dialogue avec les opérateurs.

Créé: 20.09.2012, 11h50


Sondage

Une ou un écologiste au Conseil fédéral: êtes-vous pour ou contre?



Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.