Jeudi 4 juin 2020 | Dernière mise à jour 22:37

Justice Les Suisses vont pouvoir vapoter avec de la nicotine

Les fans des e-cigarettes avec nicotine respirent. La justice suisse donne raison à un producteur qui avait déposé un recours contre l'interdiction.

Les vapoteurs suisses vont pouvoir utiliser de la nicotine, comme leurs voisins des pays de l'UE.

Les vapoteurs suisses vont pouvoir utiliser de la nicotine, comme leurs voisins des pays de l'UE. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Le jugement du Tribunal administratif fédéral tombé mardi dernier autorise avec effet immédiat l'importation et la vente de flacons de liquide avec nicotine pour les e-cigarettes», a déclaré Judith Deflorin, cheffe de la division Accès au marché de l'Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires (OSAV). Elle est revenue vendredi soir sur cette décision dans l'émission «10vor10» de la télévision SRF.

Une société à l'origine du recours

Stefan Meile, président de Swiss Vape Trade Association et directeur de la société InSmoke à l'origine du recours, s'est montré satisfait de la décision de la justice. Au vu des avantages en matière de santé, c'est un signal important envoyé à Berne, estime-t-il. Il est ainsi possible de vendre tout de suite - comme dans l'Union européenne - des produits correspondants dans le respect des règles du Cassis de Dijon.

L'autorisation des e-cigarettes avec nicotine était prévue dans le nouveau projet de loi sur les produits du tabac présenté en décembre dernier par le Conseil fédéral. Selon les connaissances actuelles, l'e-cigarette serait moins nocive que les cigarettes traditionnelles et pourrait constituer une alternative pour réduire les risques pour la santé.

Production de 10'000 flacons

La production de flacons avec nicotine est déjà sur les rails. Une première cargaison de 10'000 est planifiée et la situation sera réévaluée lundi en fonction de la demande, selon le patron de InSmoke. La société, sise à Aadorf (TG), avait déjà commencé en 2015 à se lancer sur ce créneau jusqu'à ce que l'OSAV interdise les ventes de liquide avec nicotine le 12 novembre de la même année.

Selon les premières estimations de 2013, 0,4% de la population suisse avait recouru à l'e-cigarette ou des produits similaires. En 2016, cette part est passée à 0,7%. (ats/nxp)

Créé: 28.04.2018, 11h34

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.