Jeudi 4 juin 2020 | Dernière mise à jour 07:40

Transports publics Les surtaxes des billets bientôt supprimées?

Les suppléments dans les transports publics à payer la nuit ou dans certaines régions de montagne pourraient disparaître.

Rentrer tard dans la nuit via les transports publics n'engendrera peut-être bientôt plus de surtaxe.

Rentrer tard dans la nuit via les transports publics n'engendrera peut-être bientôt plus de surtaxe.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les surtaxes énervent nombre d'usagers des transports publics. Car même détenteurs d'un abonnement général, ils doivent débourser quelques francs de plus pour les utiliser la nuit en ville. En montagne, il faut même, selon les cantons, payer un supplément pour certains bus et téléphériques, et ceci en journée aussi. Mais c'est peut-être bientôt du passé, pour les propriétaires d’abonnements généraux (AG) comme les autres voyageurs.

En effet, ces surtaxes pourraient disparaître. Ceci grâce au conseiller national Thomas Egger (PDC/VS), révèle jeudi le Blick. Le président du Groupement suisse pour les régions de montagne, siège depuis 2017 seulement au Parlement, mais il connaît bien la machine politique puisqu'il a été lobbyiste pendant longtemps sous la Coupole.

Le Valaisan, constatant que tant les usagers des transports publics citadins que les montagnards râlent contre ces surtaxes, a estimé que villes et campagne avaient intérêt à les abolir. Il a donc déposé un postulat co-signé par des parlementaires influents de droite comme de gauche. Dans son texte, il demande que la Confédération cofinance des offres de transport, «notamment dans le trafic de loisir, qui actuellement ne peuvent l'être que par les cantons ou des tiers».

Plus adaptée aux besoins actuels

Il estime que la loi sur le transport des voyageurs, qui précise les indemnisations auquel a droit le trafic régional, n'est plus adaptée aux besoins actuels en mobilité. Il souhaite dès lors que les suppléments souvent exigés dans le trafic de nuit, le trafic de loisir ou celui dans les régions de montagne, soient à la charge des pouvoirs publics. Pour le plus grand bien des usagers qui se perdent dans la jungle des tarifs et celui des touristes. Et, bonne nouvelle, le Conseil fédéral, dans sa réponse, propose d'accepter son postulat.

Selon Thomas Egger, les coûts à la charge de Berne seraient négligeables par rapport au milliard de francs de compensation que la Confédération octroie chaque année aux transports régionaux.

Et son plan pourrait fonctionner, estime le Blick. En effet, des parlementaires de plusieurs partis vont l'appuyer au National. Kurt Fluri (PLR/SO) président de l'Association suisse des villes et qui suivra le Valaisan, estime que son postulat est capable de remporter une majorité. La présidente de la commission des transports, Edith Graf Litscher, qui juge elle aussi ces surtaxes inutiles et compliquées, en est également convaincue.

On verra cet automne si le postulat de Thomas Egger aura des suites concrètes. En effet, le Conseil fédéral doit mettre en consultation une réfome du transport régional des voyageurs. Et selon le Blick, la suppression des surtaxes devrait être discutée.

Créé: 26.04.2018, 09h22

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.