Mercredi 27 mai 2020 | Dernière mise à jour 00:13

Argovie Un suspect arrêté après l'incendie à Neuenhof

La personne, arrêtée samedi, a reconnu les faits. Il a bouté le feu à un immeuble d'habitation vendredi soir à Neuenhof.

Les  pompiers ont rapidement identifié le foyer et fait évacuer tous les appartements.

Les pompiers ont rapidement identifié le foyer et fait évacuer tous les appartements. Image: Police cantonale d'Argovie

Articles en relation

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Une personne a été arrêtée après l'incendie d'un immeuble d'habitation vendredi soir à Neuenhof (AG). Le suspect, un Allemand de 21 ans, a reconnu les faits. On ignore pour l'heure ce qui a motivé son acte.

Le jeune homme a été arrêté samedi, a communiqué mardi la police cantonale argovienne. Le Ministère public de Baden a ouvert une instruction pénale pour incendie criminel et demandé que le pyromane soit placé en détention préventive.

L'alerte a été donnée par des habitants qui ont remarqué de la fumée dans la cage d'escaliers. Les pompiers ont rapidement identifié le foyer, à la cave, et l'ont maîtrisé. Ils ont fait évacuer tous les appartements. Les habitants ont été logés pour la nuit à l'hôtel ou chez des proches. Deux d'entre eux se plaignant de difficultés respiratoires ont été conduits à l'hôpital pour un contrôle. (ats/nxp)

Créé: 16.10.2018, 11h04

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.