Mercredi 14 novembre 2018 | Dernière mise à jour 11:50

Genève Les syndicats mobilisent leurs troupes

L'assemblée générale du Cartel intersyndical du personnel de l'Etat de Genève s'est tenue jeudi soir. Une action est prévue le 15 novembre.

Les fonctionnaires descendront dans la rue le 15 novembre. (Photo d'illustration)

Les fonctionnaires descendront dans la rue le 15 novembre. (Photo d'illustration) Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Réuni jeudi soir en assemblée générale, le Cartel intersyndical du personnel de l'Etat de Genève et du secteur subventionné a décidé de descendre dans la rue le 15 novembre. Les récentes décisions du Conseil d'Etat favorables aux fonctionnaires n'ont pas calmé leurs inquiétudes.

Une résolution qui appelle à la mobilisation a été adoptée à l'unanimité par les quelque 200 personnes présentes. Selon le président du cartel, Marc Simeth, les décisions du gouvernement, habilement communiquées avant l'assemblée générale, ne représentent absolument pas une victoire.

Suite à des prévisions fiscales plus favorables qu'escomptées, le Conseil d'Etat a annoncé mercredi vouloir renoncer à deux mesures contenues dans son projet de budget 2019. Il rétablit ainsi l'octroi de l'annuité 2019 et renonce à engager les nouveaux collaborateurs deux classes au-dessous de ce qui est prévu par le système.

Dernier mot

En revanche, le gouvernement maintient la non-indexation des salaires pour l'année prochaine. Selon le président du cartel, Marc Simeth, cette mesure «bien pourrie» représente à long terme une économie de 80 à 100 millions de francs sur le dos des fonctionnaires.

Il faut se mobiliser car le dernier mot revient au Grand Conseil, a relevé M.Simeth. Et les majorités sont fragiles, a-t-il ajouté en exhortant les partis à remplir leurs engagements de campagne. Le Cartel exige un projet de budget qui permette de préserver des prestations de qualité pour répondre aux besoins croissants de la population.

Recapitalisation

Autre sujet de grande préoccupation du personnel réuni jeudi soir: la caisse de prévoyance de l'Etat de Genève (CPEG) qui doit être recapitalisée. Sans un vote rapide du Grand Conseil, des mesures drastiques seront appliquées avec de lourdes conséquences pour les fonctionnaires, a relevé le Cartel.

Il veut que le Grand Conseil vote un projet de loi de la gauche et du MCG qui doit permettre une recapitalisation sans modifier de fond en comble les cotisations et les rentes. Ce texte est calqué sur une initiative qui prévoit de recapitaliser la CPEG en favorisant la construction de logement.

Le Conseil d'Etat privilégie pour sa part une recapitalisation de la caisse de près de 4,7 milliards de francs sous forme d'un prêt simultané entre le canton et l'institution de prévoyance, générant un rendement de 2,5%. La CPEG passerait d'un système de primauté des prestations à un système de primauté des cotisations. Le Cartel ne veut pas de cette solution et le fera savoir le 15 novembre. (ats/nxp)

Créé: 08.11.2018, 22h35

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.