Samedi 17 août 2019 | Dernière mise à jour 16:00

Eboulements à Bondo Le système d'alerte reste en place jusqu'en 2024

Les experts ont conseillé de garder en place le dispositif d'alerte en cas d'éboulements au Piz Cengalo. En 2017 une coulée avait fait 40 millions de francs de dégâts.

Un important éboulement avait eu lieu le 23 août 2017. (Image d'archives)
Vidéo: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le système d'alerte à Bondo (GR) restera en place au moins jusqu'en 2024. D'autres éboulements comme celui du 23 août 2017 sont toujours possibles.

Les experts sont d'avis que des éboulements peuvent encore se produire ces prochaines années au Piz Cengalo, a indiqué jeudi le gouvernement du canton des Grisons. C'est pourquoi le système d'alerte sera maintenu au moins jusqu'en 2024.

Le canton va soutenir financièrement la commune de Bregaglia (GR) pour l'entretien et le fonctionnement du système d'alerte. Il a prévu un montant maximal de 1,1 million de francs.

Trois millions de mètres cubes

Le 23 août 2017, plus de trois millions de mètres cubes de roche se sont détachés du Piz Cengalo. C'est un des plus importants éboulements qu'a connus la Suisse depuis plus d'un siècle. La catastrophe a fait huit victimes, des promeneurs, dont les corps n'ont pas été retrouvés.

Les dégâts provoqués par la coulée de boue qui a suivi l'éboulement sont estimés à plus de 40 millions de francs. Près de 150 personnes ont dû être évacuées pendant plusieurs semaines. (ats/nxp)

Créé: 04.07.2019, 13h13

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.