Vendredi 23 août 2019 | Dernière mise à jour 01:47

Tessin La «taupe» des cartels de la drogue est mort

Fausto Cattaneo, l'ex-commissaire anti-drogue de la police tessinoise, est décédé dans la nuit de lundi à mardi à son domicile, à la veille de son 76e anniversaire.

Le commissaire Cattaneo avait commencé sa longue carrière au service antidrogue de la police de Locarno en 1975.

Le commissaire Cattaneo avait commencé sa longue carrière au service antidrogue de la police de Locarno en 1975. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Né à Roveredo, dans les Grisons italophones, Fausto «Tato» Cattaneo aurait eu 76 ans vendredi. Il travaillait à la rédaction de son deuxième livre, après le succès de «Comment j'ai infiltré les cartels de la drogue» publié en 2001 et dont a été tiré le film «Dirty money, l'infiltré».

Mais voici quelques mois, il a été frappé par la sclérose latérale amyotrophique. Une maladie qu'il a lui-même révélée sur son profil Facebook. Un porte-parole de son éditeur, Albin Michel, a confirmé mardi à Keystone-ATS le décès, confirmant une information du «Corriere del Ticino».

Le commissaire Cattaneo avait commencé sa longue carrière au service antidrogue de la police de Locarno en 1975 avant de diriger le Service antidrogue de la Police fédérale de 1987 à 1992. «Tato» Cattaneo avait notamment collaboré avec la DEA (Drug Enforcement Administration) et la CIA aux Etat-Unis où il avait été décoré par le président Ronald Reagan.

Acquitté et indemnisé

Il avait aussi travaillé avec la Police fédérale allemande et les Carabiniers en Italie. Fausto Cattaneo avait en outre participé, comme infiltré, à l'enquête internationale «Mato Grosso» portant sur le trafic de cocaïne d'Amérique du Sud en Europe via la Suisse.

En 2015, Fausto Cattaneo avait comparu devant le Tribunal pénal fédéral. Il était accusé notamment d'enlèvement d'un ex-policier fédéral, une accusation consécutive à une dénonciation qui se révélera mensongère. M. Cattaneo fut acquitté et indemnisé au terme du procès. La Confédération lui a versé plus de 170'000 francs. (ats/nxp)

Créé: 12.02.2019, 17h13

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.