Dimanche 23 février 2020 | Dernière mise à jour 14:27

Abolition Taxe sur les chiens supprimée à Genève

Le Grand Conseil genevois a supprimé vendredi l'impôt sur les chiens. Pour les partisans de cette abolition demandée par l'UDC, la taxe est antisociale.

Pour certains, cette taxe était jugée obsolète.

Pour certains, cette taxe était jugée obsolète. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Ses défenseurs ont, eux, notamment relevé que les coûts liés au nettoyage des déjections retomberont sur les communes. «L'impôt sur les chiens n'a rapporté que 2,1 millions de francs en 2017. Mais au-delà de l'aspect financier, il responsabilise les propriétaires de chiens. L'animal a un coût pour la société qu'il s'agit de compenser», a plaidé, en vain, le socialiste Romain de Sainte Marie. Un avis partagé par la conseillère d'Etat Nathalie Fontanet, en charge des Finances.

Pour l'UDC, le MCG, le PLR et Ensemble à Gauche, favorables à la suppression de la taxe, la perception de cet impôt jugé obsolète a un coût élevé. Et de critiquer le fait que le chien est le seul animal de compagnie taxé. Pour eux, l'abolition de la taxe est une manière de reconnaître le rôle social de cet animal. (ats/nxp)

Créé: 01.03.2019, 18h45

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.