Lundi 25 mai 2020 | Dernière mise à jour 05:19

Canton de Zurich Téléphérique sur la rade: Berne doit encore avaliser

Le projet est financé par la banque cantonale zurichoise pour ses 150 ans. Une décision de Berne est attendue d'ici l'été 2019.


Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Pour célébrer ses 150 ans, la banque cantonale zurichoise (ZKB) veut construire un téléphérique traversant la rade de Zurich de 2020 à 2025. Une demande d'autorisation a été déposée auprès de l'Office fédéral des transports (OFT).

La ZKB attend la décision de l'OFT d'ici l'été 2019, écrit-elle dans un communiqué vendredi. Les travaux pourraient démarrer l'automne suivant.

La ville et le canton soutiennent le projet

Baptisé «ZüriBahn», le téléphérique compte 18 cabines pouvant chancune transporter 24 personnes. Il prévoit de relier la plage du Mythenquai, sur la rive gauche du lac, et le Zürichhorn, parc situé sur la rive droite. La traversée sera payante.

La ZKB estime l'investissement entre 40 et 60 millions de francs. Le but est que l'installation soit rentable au bout des cinq années de service.

La ville et le canton ont déjà apporté leur soutien au projet. Au sein de la population, en revanche, des oppositions se font entendre. On critique une mise à mal du paysage et redoute le bruit. Plus de 2200 personnes ont signé une pétition contre le projet. (ats/nxp)

Créé: 02.11.2018, 14h05

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.