Vendredi 29 mai 2020 | Dernière mise à jour 08:54

Enchères Téléphonie mobile: une guerre des prix s'annonce

Alors que Salt bombarde la Suisse d’offres à prix cassés depuis des mois, Sunrise et Swisscom commencent à répliquer. Mais une bataille rangée pourrait se révéler néfaste pour tout le monde.

Avec toutes ces offres avantageuses, le client devrait avoir le sourire. Reste à savoir laquelle choisir.

Avec toutes ces offres avantageuses, le client devrait avoir le sourire. Reste à savoir laquelle choisir. Image: iStock

«Pour Sunrise et Swisscom, il devient difficile de justifier une telle différence de prix», déclare Xavier Studer, spécialiste en téléphonie mobile. (Image: DR)

Le comparatif des offres à prix cassés

32 fr. 50 chez Sunrise

Lundi passé, Sunrise offrait son abonnement tout illimité en Suisse, normalement affiché à 65 francs, à moitié prix. Une offre valable seulement une journée.

24 fr. 95 chez Salt

Si cette promotion n’est valable que jusqu’à aujourd’hui, Salt brade régulièrement ses offres tout illimité à des prix très attractifs. En temps normal, l’abonnement coûte 59 fr. 95.

25 fr. chez Wingo

C’est via sa sous-marque Wingo que Swisscom propose un abo illimité à prix cassé, avec seulement un seul giga de données inclus. Chez Swisscom, l’abonnement tout illimité coûte entre 60 et 90 francs.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

C’est un combat que Salt semblait mener seul. Depuis des mois, offre alléchante après offre alléchante, l’opérateur s’acharnait à casser les prix de la téléphonie mobile en Suisse. Sans grand résultat, ses concurrents l’ignorant et les clients ne semblant pas prêts à changer de crémerie pour autant. Mais ce calme plat pourrait ne pas durer. Lundi passé, Salt et Sunrise se sont affrontés à coups de rabais ultra-attractifs. Tandis que le premier bradait son abonnement tout illimité à 24 fr. 95, son adversaire offrait le sien à moitié prix, soit 32 fr. 50 par mois (lire ci-contre). De quoi économiser près de 800 francs en deux ans.

«Ce qui crée cette effervescence, c’est l’arrivée depuis ce printemps de Salt sur le marché de la télévision et de la téléphonie fixe», explique d’emblée Pascal Martin, rédacteur du blog Scal.ch. Le spécialiste des télécoms souligne que les autres opérateurs prennent désormais beaucoup plus au sérieux les offres attractives formulées par Salt. «Ce qui leur fait peur, c’est que, s’ils perdent un client sur le réseau mobile, ils pourraient le perdre dans les autres domaines. Avant, ils étaient sûrs de garder un pied chez lui.» L’expert souligne qu’aujourd’hui tout est lié. «Il est plus compliqué pour le client de changer d’opérateur s’il a la TV, Internet, le fixe et le mobile chez le même.»

À ses yeux, Sunrise et Swisscom étaient donc dans l’obligation de réagir, ce dernier baissant les prix de sa sous-marque Wingo immédiatement après l’annonce de l’arrivée de Salt sur le réseau fixe. «Leur réaction montre qu’ils pensent que Salt a le potentiel pour être plus dangereux qu’avant», continue-t-il. Porte-parole de l’opérateur historique, Christian Neuhaus confirme à demi-mot. «On observe un renforcement de la concurrence, que cela soit au niveau du mobile, du fixe, d’Internet, de la TV ou de packs», dit-il.

«Encore de la marge»

Salt se félicite d’être l’un des éléments qui crée de la concurrence sur le marché helvétique. «Nous ne commentons pas le positionnement des autres, mais, de notre côté, nous allons maintenir cette stratégie de promotions temporaires», souligne Benjamin Petrzilka, porte-parole de l’opérateur.

Pour Pascal Martin, les escarmouches du printemps ne sont que les prémices de la guerre des prix qui s’annonce. «Avec ses offres, Salt prouve qu’il y a encore de la marge pour baisser les tarifs. Il faut attendre de voir le retour de ses clients, mais, s’ils sont satisfaits, il ne fait aucun doute pour moi que Swisscom et Sunrise vont devoir réduire leurs prix d’ici à la fin de l’année.»

Xavier Studer, fondateur du blog high-tech éponyme, se montre plus mesuré. «Les Suisses sont des clients particuliers. Il est difficile de les convaincre sur la seule question des tarifs, il faut des offres au moins moitié moins chères pour qu’elles soient efficaces.» Thérèse Wenger, porte-parole de Sunrise, approuve. «Pour les Suisses, ce qui est important, c’est le rapport qualité-prix. De ce point de vue là, je pense que nous avons vraiment des conditions très intéressantes», précise-t-elle, assurant que son entreprise ne s’inquiète pas de l’offensive de Salt.

Pression sur les prix saluée

«Tout le monde se suit et s’épie. S’il n’y avait pas de concurrence, Sunrise n’aurait aucune raison de faire une offre comme celle de lundi. C’est aussi une manière pour eux de voir comment le marché réagit», nuance Xavier Studer. À ses yeux, il est pourtant très difficile de faire des prévisions sur les mois à venir. «On peut imaginer beaucoup de choses. Swisscom et Sunrise pourraient décider de ne pas réduire leurs tarifs mais plutôt d’assouplir le roaming», avance-t-il. Dans tous les cas, il salue la pression exercée sur les prix par Salt depuis quelques mois. «C’est positif, cela fait réfléchir les consommateurs. Pour les autres opérateurs, il devient difficile de justifier une telle différence de prix entre les abonnements.»

Mais, si guerre des prix il devait y avoir, l’expert souligne l’importance de trouver une zone d’équilibre entre baisse des tarifs et rentabilité des entreprises. «Si la bataille est trop farouche, c’est la qualité du service qui pourrait en pâtir. Pour réduire leurs coûts, les opérateurs devraient entreprendre un gros travail d’optimisation et de restructuration», détaille-t-il. Avec des risques de licenciements mais aussi d’une baisse des investissements dans l’entretien et l’amélioration du réseau. «Et, dans ce cas-là, je ne suis pas sûr que le consommateur soit vraiment gagnant.»

Créé: 30.04.2018, 15h15

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.