Mardi 2 juin 2020 | Dernière mise à jour 23:59

Soulagement Thomas Hirschhorn met Bienne dans sa poche

Le célèbre plasticien bernois pourra occuper la place de la Gare de Bienne: la préfecture a accordé le permis nécessaire à l’Exposition suisse de sculpture.

Galerie photo

Thomas Hirschhorn: un thé à la gare

Thomas Hirschhorn: un thé à la gare Désireux d'occuper l'an prochain la place de la Gare avec une sculpture participative, le célèbre plasticien bernois met Bienne dans sa poche.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Après un report d’une année suite à des oppositions, l’artiste suisse pour ériger sa «Robert Walser-Sculpture l’an prochain sur la place de Gare de Bienne. Selon l’hebdomadaire «Biel Bienne», la préfecture à accordé le permis de construire nécessaire à la fondation qui gère l’Exposition suisse de sculpture.

Thomas Hirschhorn prévoit 36 projets nourris par divers intervenants biennois qui seront rétribués. L’exposition gratuite se déroulera du 15 juin au 8 septembre, soit 86 jours d’ouverture de 10h à 22h. Sa construction modifiée réservera un couloir au flux des voyageurs.

Baton de pèlerin

Pour convaincre les mécontents, l’artiste a pris son baton de pèlerin. Désireux de représenter la diversité biennoise, il a intégré les taxis à son son projet, eux qui le contestaient: les chauffeurs véhiculeront des textes de l’écrivain Robert Walser, unique thème de l’exposition. Artistes, militants, étudiants, commerçants: Thomas Hirschhorn est parti à la rencontre de tous ceux qui font Bienne.

Sur huit oppositions, six ont été retirées et deux ont été déclarées irrecevables, les opposants yant relevés des inconvénients comme la disparition temporaire de places de parc n’étant pas directement concernés par le projet. Le permis de construire est assorti d’une autorisation d’exploiter un restaurant.

Arts plastiques

Mardi dernier, l’Exposition suisse de sculpture a reçu des autorités biennoises la Distinction 2018 pour mérites exceptionnels dans le domaine de la culture en guise de «reconnaissance de son engagement exceptionnel en faveur des arts plastiques». Depuis 1954, cette manifestation a permis d’accueillir à Bienne des œuvres d’artistes de renom, présentées dans des contextes inhabituels.

Le projet «Robert Walser-Sculpture» de Thomas Hirschhorn, prévu pour la 13e édition de l’exposition en 2019, est un «exemple de la contribution déterminante de l’Exposition suisse de sculpture au rayonnement culturel biennois sur le plan national et international», a expliqué le Conseil municipal.

Créé: 01.11.2018, 18h33

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.