Mercredi 24 octobre 2018 | Dernière mise à jour 02:02

Le décodage Les dessous du Tornaygate

Les Valaisans se déchirent autour de l’avenir du chef des Finances valaisannes, Maurice Tornay. Qui s’accroche à Oskar Freysinger…

Mis en cause dans la gestion des affaires valaisannes, Maurice Tornay n’entend pas lâcher son poste. Il pourrait revendiquer un troisième mandat.

Mis en cause dans la gestion des affaires valaisannes, Maurice Tornay n’entend pas lâcher son poste. Il pourrait revendiquer un troisième mandat. Image: Keystone

Maurice Tornay doit-il démissionner?

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

1. Les affaires qui s'accumulent
Avec l’affaire Giroud, le dossier Cleusix et la mauvaise gestion de l’Hôpital du Valais, Maurice Tornay est appelé à démissionner du Conseil d’Etat valaisan. Le président de la Commission de gestion du Grand Conseil, Narcisse Crettenand (PLR), a mis le feu aux poudres la semaine dernière. Le coprésident de l’UDC du Valais romand Jérôme Desmeules estime, lui, qu’il doit reconnaître sa responsabilité dans la gestion de l’affaire du chirurgien Bettschart et des décès survenus. Mais, soutenu par le PDC, Maurice Tornay s’estime injustement attaqué et refuse d’envisager son retrait.

2. Une communication lacunaire
Alors qu’il avait prévu de s’exprimer demain, Maurice Tornay a convoqué la presse samedi dernier à 17 heures, signe d’urgence, mais aussi d’improvisation dans sa fonction. Depuis le début de l’affaire Giroud, en décembre 2013, Maurice Tornay peine à communiquer et se réfugie derrière le secret ou son ignorance des faits. Dans l’affaire Giroud, ses déclarations vagues et lacunaires ont été prises en défaut. Dans le dossier de l’Hôpital du Valais, il minimise la portée de son influence. Il finit par se justifier en disant que ce n’était pas lui «qui tenait le scalpel».

3. Le binôme Tornay-Freysinger
Le coprésident de l’UDC valaisanne, Jérôme Desmeules, s’en prend à Maurice Tornay, mais le vrai patron de l’UDC valaisanne, le conseiller d’Etat Oskar Freysinger, soutient le «capitaine» des Finances cantonales, tout comme il a soutenu Dominique Giroud et le chef de l’enseignement contesté, Jean-Marie Cleusix. Ces trois affaires mettent en lumière l’importance du binôme Tornay-Freysinger au gouvernement. La base de l’UDC peine toutefois à comprendre que son chef, qui a construit son succès sur son opposition au système PDC, soit aujourd’hui le meilleur allié du PDC.

4. Le spectre de Christophe Darbellay
Le président du PDC suisse et conseiller national Christophe Darbellay a annoncé tôt ses ambitions pour être candidat au Conseil d’Etat en mars 2017. Il devrait remplacer Maurice Tornay, contre qui il avait perdu dans une primaire en 2008. Mais, dans l’entourage du chef des Finances, Christophe Darbellay n’est pas en odeur de sainteté. Maurice Tornay pourrait revendiquer un troisième mandat au Conseil d’Etat et faire barrage à ses ambitions. Dans ce jeu de «politique politicienne», il peut compter sur Oskar Freysinger, qui ne se réjouit guère de voir arriver l’actuel président du PDC suisse au gouvernement valaisan. (Le Matin)

Créé: 14.04.2015, 06h37

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.