Dimanche 31 mai 2020 | Dernière mise à jour 12:28

Mesure Les transports publics réduisent leur offre

Les trains supplémentaires en trafic grandes lignes sont supprimés aux heures de pointe. Les gares seront fermées durant les nuits du week-end.

Vidéo: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les transports publics ont commencé une réduction de grande envergure de leur offre en raison de la pandémie de coronavirus qui a fait chuter la demande jusqu'à 80%. La réduction sur les lignes CFF se déroulera en trois étapes, dont la première a débuté jeudi.

«C'est le plus grand changement d'horaire de l'histoire» des transports publics en Suisse, a souligné Andreas Meyer, directeur général des CFF présent lors de la conférence de presse de l'OFSP. Cette «action de grande envergure» va probablement se heurter à certaines difficultés, a admis M. Meyer. Les usagers des transports publics sont appelés à vérifier leurs correspondances dans l'horaire en ligne avant chaque voyage.

Depuis jeudi, les trains supplémentaires en trafic grandes lignes sont supprimés aux heures de pointe. Les trains de nuit ne circulent plus et les trains internationaux en Suisse ne circulent que jusqu'à la frontière. Les gares seront fermées durant les nuits du week-end.

À partir de lundi prochain, les services régionaux longue distance et transfrontaliers seront réduits. La ligne entre Genève et Brigue connaîtra notamment des suppressions partielles, de même que le Léman Express. Le trafic grandes lignes sera encore davantage réduit à partir du jeudi 26 mars.

Plus de billets dégriffés

Durant la phase de transition jusqu'au 26 mars, l'horaire en ligne sera mis à jour régulièrement au plus tard à 20h00 pour le jour suivant. Ces réductions resteront en vigueur jusqu'au 26 avril.

Durant cette période, les CFF ne vendront plus de billets dégriffés. Les personnes qui possèdent un abonnement général peuvent le déposer sans frais durant 30 jours. Les billets individuels sont remboursés jusqu'à la fin du mois d'avril.

Malgré la réduction de l'offre, les CFF se préparent à un manque de personnel. Entre 10 et 30% du personnel ne peut pas être déployé à l'heure actuelle, a précisé Andreas Meyer. Ces personnes doivent se protéger, présentent des symptômes ou doivent s'occuper d'enfants. «Où cela est possible les employés reprennent d?autres fonctions et remplacent des collègues malades ou à risque qui ne peuvent plus se présenter au travail» précise Ottavia Masserini, porte-parole des CFF, à Keystone-ATS.

Protection pas toujours assurée

Le syndicat du personnel des transports (SEV) demande que la diminution de l'offre des transports publics ne se fasse pas «sur le dos des employés». Cela veut dire que «l'employeur ne peut imposer des vacances au personnel, ni imposer unilatéralement la baisse des heures supplémentaires», considère Christian Fankhauser, vice-président du SEV, à la demande de Keystone-ATS. Il demande par ailleurs que le salaire à 100% soit garanti.

Le syndicat s'inquiète de plus de la protection de la santé des employées, qui n'est pas assurée partout, selon des témoignages de ses membres. Il exige notamment «des CFF qu?ils diminuent, voire stoppent les activités si la protection de la santé ne peut être garantie», insiste Barbara Spalinger, vice-présidente du SEV,

Horaires du dimanche à Lausanne

Comme les CFF, le BLS réduit également ses services de transport public. En principe, la fréquence de circulation des trains sera divisée par deux. La première et la dernière connexion resteront les mêmes. Le regioexpress entre Brigue et Domodossola circule désormais uniquement aux heures de pointe du matin et du soir. Dès vendredi, le regioexpress entre Berne et La Chaux-de-Fonds sera supprimé.

Dans les cantons romands, les transports publics seront également à la baisse. Les transports publics lausannois (tl) vont réduire leur offre à partir de lundi. Les horaires du dimanche s'appliqueront à toutes les lignes du réseau tous les jours et jusqu'à nouvel avis. Les Transports publics genevois (tpg) réduisent leur offre de plus de 40% à partir de lundi. L'horaire correspondra à celui du samedi, avec un renforcement ponctuel aux heures de pointe. Plusieurs lignes sont interrompues, d'autres verront leur parcours modifié.

Comme annoncé la semaine dernière, les Transports publics fribourgeois (TPF) et TransN, pour le canton de Neuchâtel, adaptent également leur offre à la baisse La compagnie du chemin de fer Montreux - Oberland bernois (MOB) fonctionne également au ralenti. Si les lignes touristiques sont fermées depuis lundi, le trafic régional va être réduit d'environ 50%.

Les chemins de fer de la Jungfrau ont eux aussi fermé les lignes touristiques. Les lignes de service public continuent de circuler selon un horaire réduit. (ats/nxp)

Créé: 19.03.2020, 13h23

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.