Jeudi 23 mai 2019 | Dernière mise à jour 09:44

Suisse Trois tonnes de patates douces «sauvées» de la poubelle

Une association s'active pour que les légumes, trop gros pour être vendus dans le commerce, ne soient pas jetés.

Image: Grassrooted

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

2018 était une bonne année pour les patates douces. La récolte de l'automne dernier a été importante, surtout en raison de l'été chaud et sec. Et la météo a eu un autre effet sur les tubercules: nombre de patates douces sont si grandes qu'elles ne peuvent pas être vendues dans le commerce parce qu'elles ne correspondent pas aux normes.

Raison pour laquelle l'association Grassrooted a lancé une action pour en sauver 3 tonnes, appartenant à un agriculteur bio zurichois. «Nous avons reçu de nombreuses commandes en quelques jours seulement», se réjouit Dominik Waser, membre du collectif. Interrogé lundi par «20 Minuten», il précise que le kilo est vendu à 5fr.50. La commande minimale a été fixée à 5 kilos.

S'habituer à des légumes de formes et de tailles différentes

Mais pourquoi les patates douces géantes ne finissent-elles pas dans les rayons des supermarchés? D'une part parce qu'elles ne correspondent pas aux normes en termes de taille, mais également de visuel, explique le porte-parole de Migros, Tristan Cerf. «Comme les clients choisissent toujours les plus belles pièces, nous avons peu d'intérêt à proposer des marchandises ne correspondant pas aux normes visuelles; aussi pour ne pas risquer de devoir jeter des aliments encore comestibles.» Tristan Cerf salue les actions contre le gaspillage alimentaire: «Je pense qu'il y a de la demande pour les grandes patates douces dans le secteur de la vente directe et de la gastronomie.»

Dominik Waser, lui, appelle les distributeurs à revoir leurs normes. Selon lui, il est indispensable que les consommateurs s'habituent à des légumes de tailles et de formes différentes.

Fin novembre dernier, Grassrooted avait déjà empêché que 30 tonnes de carottes, dont personne ne voulait parce qu'elles ne correspondent pas aux normes, soient détruites. (Le Matin)

Créé: 19.02.2019, 08h31

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.