Mardi 20 novembre 2018 | Dernière mise à jour 18:22

Canton des Grisons Trompés par un flyer sous forme de fausse facture

Un opposant à la hausse des coûts de sécurité du WEF a envoyé aux habitants de Davos des bulletins de versement sous le logo de la municipalité.

Les personnes ayant versé de l'argent par erreur sont encouragées à demander un remboursement.

Les personnes ayant versé de l'argent par erreur sont encouragées à demander un remboursement. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le flyer d'une campagne politique locale fait actuellement grand bruit à Davos (GR). Les habitants ont reçu un courrier surmonté du logo factice de la commune, accompagné d'un bulletin de versement. Il demande de participer à la hausse des coûts de sécurité du WEF.

Sur sa page Internet, la commune grisonne rend attentive la population au fait que des bulletins de versement l'induisant en erreur ont été envoyés par les opposants à un objet soumis aux citoyens locaux le 23 septembre. La votation concerne une hausse de la participation maximale des coûts de sécurité couverts par la commune lors du World Economic Forum (WEF).

Des habitants ont payé 189 francs

Intitulé «Facturation des coûts de sécurité du WEF 2019» et assorti d'un bulletin de versement, le document laisse entendre que chaque destinataire est appelé à verser 188.95 francs sur un compte bancaire. Plusieurs habitants l'ont d'ailleurs fait.

Dans leur information en ligne, les autorités soulignent qu'il ne s'agit pas d'un courrier émis par la commune. Elles encouragent les personnes ayant versé de l'argent par erreur à exiger un remboursement de la somme.

Pour financer la campagne du «non»

L'action de propagande politique est l'oeuvre du Davosien Rolf Marugg, ancien membre écologiste du parlement de la commune. «Nous voulons inciter les gens à voter 'non' (lors de la votation communale)», indique-t-il mercredi à Keystone-ATS.

Quant au bulletin de versement, les citoyens qui le souhaitent peuvent l'utiliser pour financer la campagne des opposants. «La propagande, ça coûte. Les soutiens volontaires servent à couvrir ces frais», se défend le militant. (ats/nxp)

Créé: 12.09.2018, 19h10

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.