Dimanche 22 septembre 2019 | Dernière mise à jour 09:03

Jura Trop peu regardants, les surveillants des ordures sont virés!

Suite au nombre élevé d'incivilités, quatre employés précaires de la déchetterie de Courrendlin (JU) ont été licenciés et remplacés par des privés.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Jeter des ordures ménagères dans la benne des encombrants pour ne pas payer de sacs taxés, c'est une pratique qui a fait déborder le vase à la déchetterie de Courrendlin (JU). Devant tant d'incivilités, le maire n'a pas seulement viré les quatre surveillants communaux engagés à 15%: il a engagé des agents de sécurité... neuchâtelois!

Des déchets ménagers, les cantonniers en ramassaient 70 tonnes en porte-à-porte, alors que 140 tonnes étaient jetées dans le conteneur des encombrants! Le manque à gagner a été estimé à 50 000 francs.

Fermait les yeux

Selon le constat du «Quotidien Jurassien», l'un des quatre employés fermait les yeux sur les déchets sauvages, tandis que les trois autres se montraient trop zélés aux yeux de certains: en application du règlement, seul ce qui ne rentre pas dans un sac taxé de 110 litres est considéré comme un déchet encombrant.

Deux poids deux mesures, rien de pire pour engendrer des tensions. Le maire a donc tranché: depuis le mois dernier, la surveillance de la déchetterie ouverte 14 heures par semaine est assurée par deux surveillants privés neuchâtelois.

Maire satisfait

Le nouveau concept satisfait le maire socialiste Joël Burkhalter, pour qui «tout se passe très bien». «Le Matin» l'a constaté cette semaine: rien ne déborde et tout est à sa place à la déchetterie communale «Devant Golat».

De quoi énerver Abdel Tajani, directeur de la société Protector Sécurité sise à proximité de la décharge. Étonné de ne pas avoir été consulté, ce dernier conteste l'adjudication.

Pétition lundi prochain

Dans une commune de 3500 habitants, la privatisation du gardiennage fait bien des mécontents: une pétition déjà munie de 400 signatures sera déposée à la mairie lundi prochain. Les pétitionnaires exigent la réintégration des surveillants licenciés, mais aussi la suppression de la vidéosurveillance.

La situation contestée est transitoire, l'implantation d'une déchetterie régionale étant prévue par le Syndicat de gestion des déchets de Delémont.

Créé: 12.06.2019, 19h51

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.