Lundi 6 avril 2020 | Dernière mise à jour 19:55

Suisse La Turquie confisque le passeport d'une Bâloise

Une jeune femme d'origine kurde et vivant à Bâle depuis sa naissance s'est fait retirer son passeport au consulat de Turquie. Une pratique illégale.

Le consulat de Turquie à Zurich (image d'illustration).

Le consulat de Turquie à Zurich (image d'illustration). Image: Google Street View

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Des fonctionnaires du gouvernement turc ont confisqué le passeport d'une Bâloise de 33 ans au consulat de Turquie à Zurich. Née et élevée à Bâle, cette femme d'origine kurde s'est rendue au consulat en août pour une simple formalité bureaucratique, raconte le SonntagsBlick.

Mais les employés lui ont alors retiré son passeport, arguant qu'une procédure pénale était en cours contre elle en Turquie. Son avocat en Turquie a découvert qu'elle était recherchée pour propagande terroriste.

Selon la Bâloise, cette accusation est absurde - elle ne fait que critiquer de temps en temps la politique du président en fonction Recep Tayyip Erdogan sur les réseaux sociaux. La pratique de la Turquie de retirer les passeports à ses ressortissants est déjà bien connue en Allemagne ou en Autriche.

Premier cas en Suisse

En Suisse, il s'agit du premier cas du genre. Un porte-parole du DFAE a déclaré au journal que l'autorité émettrice du pays d'origine des citoyens concernés était responsable de la délivrance et du retrait des passeports.

La pratique des autorités turques n'est cependant pas réellement autorisée. Il est légalement permis de retirer un passeport si une personne représente une menace directe pour la sécurité du pays. Cette règle ne s'applique toutefois pas aux personnes résidant en Suisse. En outre, la jeune femme n'a pas reçu de copie de son passeport ni de justification écrite de la mesure. Ce qui n'est pas légal non plus. Selon la Convention européenne des droits de l'homme, les personnes concernées doivent être informées par écrit de la base juridique sur laquelle leur liberté doit être violée. (ATS/nxp)

Créé: 29.09.2019, 09h34

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.