Samedi 16 novembre 2019 | Dernière mise à jour 23:16

Humeur L'UDC défend la pomme, mais c'est le fromage qui l'intéresse

Le must de la campagne UDC est le fruit national attaqué par des vers. Est-ce grave docteur ? Oui, mais il faut soigner le mal à la racine du pommier.

Avec son logo à la place du drapeau suisse, l'affiche de l'UDC devient plus lisible. Elle illustre ses peurs profondes, notamment le très méchant lombric vert qui se taille le plus gros morceau.

Avec son logo à la place du drapeau suisse, l'affiche de l'UDC devient plus lisible. Elle illustre ses peurs profondes, notamment le très méchant lombric vert qui se taille le plus gros morceau. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

On ne l'affirmera pas comme ça, mais c'est à force d'abuser de l'eau-de-vie de pomme, de l'Apfelschnaps, que l'on commence à voir des petits animaux qui rampent, des bestioles qui se promènent sur soi ou sur les choses. Les psychiatres appellent cela des «zoopsies», des «hallucinations visuelles d'animaux répugnants ou dangereux», tels les rats, serpents, araignées ou vers. Elles provoquent des crises d'anxiété aiguë. Il faut prendre la chose au sérieux, mais ce n'est pas mortel.

Un rire gras

Certains s'offusquent un peu rapidement pour cette affiche 2019 de l'UDC, qui est un peu repoussante et immature. Au plan sonore, ce serait l'équivalent d'un rire gras dans une cantine... Pas le premier et pas le dernier. Mais c’est peut-être pour cela que, cette-fois, certains UDC ne s'y reconnaissent pas et le font savoir, alors qu’ils cherchent à donner une autre image d’eux-mêmes en période électorale. C'est pour rire, disent-ils. Mais ils ne rient plus.

Comme un enfant gâté

Avec ses presque 30% de l’électorat, ses deux sièges au Conseil fédéral et son groupe de 74 élus à Berne, l'UDC se comporte comme un enfant gâté, qui trouve encore que les autres ont trop, que les autres sont trop voraces. Pourtant, de législature en législature, les citoyens informés ont pu se rendre compte que l’élite de l’UDC ne crache pas dans la compote aux pommes. Sa force électorale a ouvert bien des portes à ses élus et autres affiliés pour siéger dans les secteurs lucratifs de l’économie suisse.

Tendance vermifuge

Ce n'est pas la pomme, mais le fromage, autre produit phare patriote, qui intéresse l’UDC. Ce fromage, qui est caricaturé parfois par les anticapitalistes rongé par des banquiers bedonnants aux museaux de rats...

La base électorale de l'UDC est moins dupe. L'élite du parti fidélise son électorat avec un discours souverainiste vermifuge, mais s’en sert ensuite pour mener ses affaires durant quatre ans. Certains de ses membres vivent mal cette hypocrisie.

Le ver est dans la pomme, mais la pomme est dans leur jardin.

Créé: 20.08.2019, 13h11

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.