Mercredi 23 octobre 2019 | Dernière mise à jour 01:47

Elections fédérales L'UDC aura fort à faire en Suisse orientale

L'UDC risque de perdre des plumes dans plusieurs cantons de Suisse orientale lors des élections fédérales d'octobre.

L'UDC David Zuberbühler qui occupe l'unique fauteuil du canton d'Appenzell Rhodes-Extérieures au Conseil national.

L'UDC David Zuberbühler qui occupe l'unique fauteuil du canton d'Appenzell Rhodes-Extérieures au Conseil national. Image: archive/photo d'illustration/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Premier parti du canton de St-Gall, l'UDC devra mettre les bouchées doubles pour garder ses cinq sièges (sur douze) au Conseil national et réaliser un aussi bon score qu'en 2015 (35,8%). Elle devra en premier lieu faire face à l'appétit des partis labellisés «verts».

Absents de la Chambre du peuple, ces derniers comptent bien y remédier en tirant profit du débat sur le climat et l'environnement. Les Verts ont plus de chances d'obtenir un mandat que les Vert'libéraux, car ces derniers manquent de candidats de poids.

Pour le reste, le PDC devrait conserver ses trois sièges et le PS les deux siens. Du côté du PLR, qui a deux représentants, Walter Müller se retire après 16 ans à Berne. Ce fauteuil sera défendu par la députée cantonale Susanne Vincenz-Stauffacher, candidate malheureuse dans la complémentaire aux Etats le 19 mai dernier.

«Beni» Würth doit déjà défendre son siège

A la Chambre des cantons, justement, le nouvel élu Benedikt Würth devra déjà batailler pour sa place. Le ministre cantonal démocrate-chrétien a succédé à Karin Keller-Sutter, suite à l'accession de la libérale-radicale au Conseil fédéral.

Le PLR aimerait recouvrer ce siège au «Stöckli». Susanne Vincenz-Stauffacher ne retente pas le coup. Le conseiller national Marcel Dobler a lui annoncé son intérêt.

L'UDC, pour sa part, va tenter une nouvelle fois d'entrer à la Chambre haute. Le parti attaquera le fauteuil de l'autre conseiller aux Etats st-gallois, le socialiste Paul Rechsteiner, en lice pour un troisième mandat. Avec qui? La question reste ouverte.

Duel PLR-UDC dans les Rhodes-Extérieures

En Appenzell Rhodes-Extérieures, l'UDC est en mauvaise posture suite à sa défaite aux cantonales du 17 mars dernier, lors desquelles le parti a perdu cinq de ses douze sièges au parlement. Ce résultat complique la tâche du sortant UDC David Zuberbühler, qui occupe l'unique fauteuil du canton au Conseil national. Le PLR, formation ultra-dominante, aspire à le récupérer. Le mandat du libéral-radical Andrea Caroni au Conseil des Etats - les Appenzell n'en ont qu'un chacun - n'est pas menacé.

Dans les Rhodes-Intérieures, le PDC devrait maintenir son assise. L'élection au Conseil des Etats a déjà eu lieu, lors de la Landsgemeinde à la fin avril. Les citoyens ont choisi le démocrate-chrétien Daniel Fässler pour succéder à son collègue de parti Ivo Bischofberger. Le siège que Daniel Fässler occupait au National est vacant jusqu'aux fédérales et le PDC part favori.

Bagarre pour les Etats en Thurgovie

En Thurgovie, qui a droit à six mandats à la Chambre basse, seul l'UDC Markus Hausammann ne rempile pas. Mais étant donné la force électorale du parti (39,9%), ce fauteuil devrait être facilement conservé. Les deux autres sièges UDC ainsi que ceux du PDC, du PLR et du PS ne devraient pas vaciller non plus.

La situation est plus ouverte aux Etats. Brigitte Häberli (PDC) vise un nouveau mandat, mais pas Roland Eberle (UDC). Son parti mise sur le conseiller d'Etat Jakob Stark pour le défendre. Le PS a lancé la députée au Grand Conseil et présidente du parti cantonal Nina Schläfli (29 ans).

Les Vert'libéraux font confiance au parlementaire cantonal Ueli Fisch, l'homme derrière l'introduction du principe de transparence dans l'administration acceptée récemment dans les urnes. Le comité des Verts propose le président de section Kurt Egger.

Sortants bien en place à Schaffhouse

Dans le canton de Schaffhouse, les deux conseillers aux Etats Hannes Germann (UDC) et Thomas Minder (sans-parti, groupe UDC) sont solidement en place. Ils ont face à eux le ministre cantonal Christian Amsler (PLR), qui va tenter de reprendre pour son parti le siège perdu en 2011, et le député cantonal Patrick Portmann (PS). Les fauteuils des deux conseillers nationaux Thomas Hurter (UDC) et Martina Munz (PS) ne sont a priori pas en danger. (ats/nxp)

Créé: 31.05.2019, 09h16

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.