Mardi 11 décembre 2018 | Dernière mise à jour 01:48

Conseil d'Etat vaudois UDC-Vert'libéraux, une alliance qui fait débat

Le conseiller d'Etat socialiste Pierre-Yves Maillard évoque la «fin d'une décennie de rapports équilibrés entre la gauche et la droite».

Isabelle Chevalley est congratulée par Jacques Nicolet lors de l'assemblée générale du Parti vert libéral vaudois.

Isabelle Chevalley est congratulée par Jacques Nicolet lors de l'assemblée générale du Parti vert libéral vaudois. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L'alliance entre l'UDC et les Vert'libéraux (PVL) pour le deuxième tour de la course au Conseil d'Etat vaudois est une première suisse. La direction du PVL y voit une opportunité unique de remporter un siège au gouvernement. La gauche affiche son incompréhension.

«Nous sommes un petit parti. Seuls, nous n'y arriverons pas, nous avons besoin d'alliances», a dit le président des Vert'libéraux Martin Bäumle. Avec cette occasion, le PVL a une chance de placer Isabelle Chevalley au Conseil d'Etat. «Nous ne faisons pas alliance avec l'UDC seule, mais avec les partis de centre-droite», poursuit le conseiller national zurichois. C'est une association d'intérêt, valable uniquement pour cette campagne. Il s'agit donc d'une situation unique.

Martin Bäumle n'exclut pas qu'elle puisse se reproduire à l'avenir dans d'autres élections. «Mais de telles alliances doivent être concrètes et avoir un but spécifique.»

Pas question en tout cas de peindre le diable sur la muraille. Les critiques sur une alliance contre nature avec un parti, l'UDC, opposé à la stratégie énergétique, pourtant un thème central des Vert'libéraux, ne perturbent pas le président. «Au contraire, Isabelle Chevalley peut positionner les Vert'libéraux jusqu'au 21 mai aussi avec la stratégie énergétique, soutenue par le canton de Vaud.»

La principale intéressée, Isabelle Chevalley, n'a pas caché que les réactions au sein de son parti sont mitigées. «Mais le comité central y voit une chance unique qu'un des siens siège dans un exécutif», a-t-elle dit dans une interview au Temps publiée mardi.

Étonnement

Si l'alliance entre Isabelle Chevalley et l'UDC Jacques Nicolet est couronnée de succès, «c'est la fin d'une décennie de rapports équilibrés entre la gauche et la droite», a réagi le conseiller d'Etat socialiste Pierre-Yves Maillard sur les ondes de la RTS. En tout cas un résultat de 5 sièges à droite contre deux à gauche n'est pas du tout impossible, s'inquiète-t-il.

Les conditions de cette alliance sont «très, très, étonnantes», a poursuivi le poids lourd du gouvernement, principal artisan du fameux «compromis dynamique à la vaudoise» avec le PLR Pascal Broulis. L'UDC parle de voter en se pinçant le nez, les Vert'libéraux de «baiser du diable»: «On ne sent pas de sincérité.»

Isabelle Chevalley s'est elle défendue de tout opportunisme. «Ce ne sont pas des arrangements de dernière minute. Cela fait une année que nous voulions cette stratégie. Depuis des années, les Verts et la gauche, voire même l'extrême gauche, s'allient, et cela ne choque personne.»

(ats/nxp)

Créé: 02.05.2017, 16h42

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.