Lundi 27 janvier 2020 | Dernière mise à jour 00:12

Discussion

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

30 Commentaires

Bon je crois que ce qui c'est passé c'est passé, faut passer à autre chose peut-être non ? On va non plus pas s'excuser et parler de cela à chaque fois que le président ouvre la bouche !!!


Manuel Fernandes, de quoi j'me mêle enfin? Z'auriez préféré lire dans vos bouquins que la Suisse avait été envahie et humiliée?


annette. merci pour votre réponse. je n'ai aucun doute que votre grand-père a vu des trains avec des passageers juifs. reste à savoir leur provenance et leur destination. parler de "déportation" est sans doute inapproprié ou infondé dans ce cas précis. ceci d'autant plus que cette question est totalement absente du rapport bergier

3 Recommandation 2 Signaler un abus

Peter Schmid, j'avoue que je n'ai jamais connu mon grand-père par contre ma mère me disait que la communauté juive de Montreux venaient à la gare et distribuaient de la nourriture aux passagers dans un silence glacial

1 Recommandation 2 Signaler un abus

annette, vous apprendrez aussi page 143 que la suisse a négocié avec l'allemagne de 1940 à 1942 que des trains d’émigrants puissent traverser la France en direction de la péninsule ibérique afin d'échapper aux persécutions. ne serait-ce pas plutôt ces trains-là dont il s'agit dans le témoignage de votre grand-père?

5 Recommandation 2 Signaler un abus

annette, voici une citation du rapport Bergier, page 473 en conclusion: "La Suisse n’avait connu ni dictature, ni un antisémitisme actif et violent; elle n’avait pas participé aux déportations". Ce rapport est pourtant très critique sur le rôle de la Suisse et n'aurait pas manqué de signler les cas de "déportation" que vous croyez connaître.

5 Recommandation 1 Signaler un abus

annette, ne confondez pas "déporté" et "renvoyé". il y a une grande nuance. quant à vos trains en gare de Montreux, le rapport bergier n'en fait pas mention.

5 Recommandation 2 Signaler un abus

la vérité, je la connais depuis belle lurette, mon grand-père mobilisé pendant WWII participait à l'effort d'exclusion depuis derrière les barbelés, les convois de Juifs déportés à la gare de Montreux, ma mère petite l'a vu aussi, tout ça c'est du rabâché! Seulement on ne juge pas, on se rappelle, c'est tout!.

5 Recommandation 5 Signaler un abus

non j'aurais préféré lire la VERITE et non''les allemands ne nous on pas envahit parce nous étions la meilleure armée du monde''. La vérité Madame Grovaux!je ne blâme même pas le fait d'avoir été lâche par crainte de devoir subir une invasion allemande mais parce que on nous a toujours menti à ce sujet!!!comment voulez vous avenir digne si l'on occulte notre passé???

5 Recommandation 8 Signaler un abus

il est maladroit d'occulter une partie de la vérité, mais il est encore plus criticable de ne présenter que les aspects sombres en diabolisant ceux qui voudraient rappeler que toute médaille possède deux faces et que tout n'était pas sombre et ignoble dans l'attitude de la suisse. maurer répond surtout à ceux-là. ne faut-il critiquer que ceux qui positivisent ? et pas ceux qui diabolisent ?


Le rapport Bergier n'est qu'une facette de l'histoire, les alliés connaissaient également l'extermination d'une partie de la population européenne, ils n'ont rien fait.La Suisse a fait un petit peu comme d'habitude. Même une communiste a écrit que l'histoire des fonds juifs étaient pour affaiblir la place financière Suisse ( Anne Lacroix riz). Un peu de lecture vous feraient du bien Manuel.


maneul, malheureusement, les "modérateurs/censeurs" de ce journal ont considéré qu'il fallait taire une partie de la vérité et supprimant presque tous mes commentaires. ils étaient pourtant factuels et parfaitement en accord avec la charte et démontrables par des citations du rapport Bergier. triste monde qui manipule ainsi l'opinion, par ignorance ou par dessein.

5 Recommandation 2 Signaler un abus

@peter: oui nous sommes d'accord.

1 Recommandation 1 Signaler un abus

manuel, sur ce point-là au moins nous sommes d'accord. il n'y a malheureusement pas "une" vérité mais "des" vérités qu'il faut nuancer l'une avec l'autre.

7 Recommandation 0 Signaler un abus

Oui absolument, et même je peux rajouter, nombre de JUSTES qui ont sauvé au péril de leur vie de nombreuses famille juives. Absolument! et j'en suis très fier! Et ça me réconforte de savoir que déjà à l'époque certains ne croyait pas en cette propagande démagogue et populiste que certain parti de droite s'évertue par tous les moyens à diffuser.

6 Recommandation 5 Signaler un abus

manuel, dans ce cas, montrez les deux faces de la médaille. le temps de Heidi est révolu. tout le monde le sait. pas besoin d'en rajouter. parlez-nous aussi des aspects positifs, par exemple ces 29'000 juifs sauvés par la suisse. par exemple tous les citoyens suisses préservés des atrocités de la guerre au prix, entre autres, de difficiles décisions concernant le flux des réfugiés

4 Recommandation 1 Signaler un abus

M.Schmid, ne tombez pas dans la facilité de voire en mes propos une simple réaction ''anti-suisse''. Simplement je n'accepte pas que l'on puisse occulter la vérité pour essayer de préservé l'image d'une suisse proprette et tip-top en ordre que nous n'avons jamais été ou plutôt si mais que de façade. fait de voulor de la transparence sur notre passé et nos pratiques ne fait pas de moi un anti-suis

6 Recommandation 5 Signaler un abus

@stefan piller: quoi la commission santé??ahahaha lisez bien l'appartenance des parti des membres de cette commission.....lol..et ensuite on en rediscute!!!!pouvez piocher sur le site du matin .ch ya un article...lol

2 Recommandation 6 Signaler un abus

Vous savez quelle est la différence entre les alliés et la Suisse??non?elle est simple, tous ,oui tous sans exception on fait des excuses PUBLIQUES et d' Etat. Et ne manque pas de le rappeler à chaque commémorations. Pas comme notre président qui lui persiste et signe dans le dénit afin de respecter uen certain idéologie elle aussi basé sur le mensonge.ricolaaaaaaaaaaaa

5 Recommandation 9 Signaler un abus

me demande si Madoff l'a lu?

2 Recommandation 1 Signaler un abus

lol........quelle mauvaise foi. P.S je vous conseille un livre, ''l'or,l'argent et les morts''..

5 Recommandation 11 Signaler un abus

Dommage que l'on en puisse pas s'exprimer sur les deux autre articles ,parce qu il y en aurait des choses à dire mais pshut pas un mot....lol...


L'attitude et le comportement de la Suisse durant cette triste période est connue de tous. Peu glorieuse, elle ne signifie toutefois pas antisémite. Néanmoins les aspects les plus sombres (nettement bien plus nombreux que le militant U.Maurer vieux bien le dire) ça ne donne pas le droit au dénit.

14 Recommandation 25 Signaler un abus Répondre

manuel, qui parle de "circonstances atténuantes" à part vous ? qui parle des "bourreaux de la shoa" à part vous ? ce n'est pas le sujet. il s'agit de "contextualiser" et de ne pas faire d'anachronisme en jugeant avec nos critères d'aujourd'hui.

5 Recommandation 3 Signaler un abus

que c'est une excuse ''mal fagotée '' et qui ne convient que les plus hypocrite d'entre nous. Pourquoi ne pas admettre définitivement????pourquoi ne pas admettre que nous étions ldes partenaires sournois du 3ème Reich?pourquoi ne pas admettre que bon nombre de patron se sont enrichi sans scrupules avec des entreprises, des biens et des valeurs ne leur appartenant pas??

5 Recommandation 6 Signaler un abus

Peter Schmid: ah ok, donc on peut,selon votre raisonnement , trouver des circonstance atténuante au bourreau de la shoa?et après tout les collabos français aussi,.Puis après totu pourquoi ne pas pardonner aussi les mollahs iraniens qui ont instauré un régime sanguinaire dans les années 80 , et le massacre de plsu de 200 millions indiens d'Amérique..etc etc.Personnellement, je trouve...

4 Recommandation 6 Signaler un abus

un jugement historique ne peut pas se faire en dehors du contexte de l'époque. par exemple: conférence d'évian en 1938 où TOUS les états du monde ont refusé d'acceuillir des réfugiés, loi US de 1924 sur l'immigration, basée ouvertement sur des principes racistes jusqu'en 1965. voilà à quoi il faut comparer l'attitude de la suisse qui a sauvé 29'000 réfugiés juifs et en a aussi repoussé d'autres.

8 Recommandation 4 Signaler un abus

prétencieux, arrogant??Ce sont vos propos les miens ne font que retranscrire le passé. Aucun contexte passé ne peut pardonner la délation, la spoliation et le recel de bien volé. je vous passe ensuite toutes les années de spéculation sur le fait de rendre ou non a qui de droit des millards de francs suisse.

2 Recommandation 9 Signaler un abus

prétencieux, arrogant??Ce sont vos propos les miens ne font que retranscrire le passé. Aucun contexte passé ne peut pardonner la délation, la spoliation et le recel de bien volé. je vous passe ensuite toutes les années de spéculation sur le fait de rendre ou non a qui de droit des millards de francs suisse.

6 Recommandation 11 Signaler un abus

On ne peut comprendre une politique ou certains comportements qu'en se replaçant dans le contexte de l'époque (encerclement de la Suisse, incertitude quant à l'issue du conflit, rationnement, etc.) . Vouloir lire et commenter l'Histoire 70 ans plus tard, dans le confort d'aujourd'hui, n'a aucun sens. Et vouloir juger ("peu glorieux", etc.) est tout simplement prétentieux, voire arrogant.

16 Recommandation 6 Signaler un abus


Retour à l'article