Dimanche 5 juillet 2020 | Dernière mise à jour 09:23

Léonard Bender Un UMP brigue un siège au gouvernement valaisan

Double national, Léonard Bender, qui vient de remplacer Christian Varone comme candidat PLR pour le second tour de l’élection au Conseil d’Etat valaisan, n’a jamais caché son admiration pour Nicolas Sarkozy.

Le double national Léonard Bender sera-t-il le sauveur du siège du PLR au gouvernement valaisan? Réponse le 17 mars.

Le double national Léonard Bender sera-t-il le sauveur du siège du PLR au gouvernement valaisan? Réponse le 17 mars. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Membre de l’UMP au titre de Français de l’étranger, l’ancien vice-président du parti radical démocratique suisse (parti aujourd’hui fusionné avec les libéraux) a même, à plusieurs reprises, assisté à des meetings électoraux du candidat-président Nicolas Sarkozy.

Interrogé en novembre dernier par Le Matin quelques jours avant l’élection du nouveau président de l’UMP, et sans savoir évidemment qu’elle allait donner lieu à un invraisemblable imbroglio, Léonard Bender avait fait part de sa préférence pour Jean-François Copé dans le combat des chefs livré avec François Fillon.

«Copé et Fillon sont les deux meilleurs politiciens de l’opposition, expliquait-il, le choix est donc cornélien. François Fillon bénéficie certes de son aura d’ex-premier ministre, mais pour moi, Jean-François Copé, en tant que secrétaire général de l’UMP, est bien positionné pour le job. Il a montré qu’il savait mener un parti et il a fait ses preuves dans le débat politique. Des qualités requises pour que l’UMP s’oppose résolument et de manière frontale au pouvoir».

Le choix du politicien franco-valaisan s’avérera être le bon, puisque après bien des tergiversations et des contestations, Jean-François Copé a finalement été désigné vainqueur de ce duel «au couteau».

La victoire à la Pyrrhus de son favori est-elle un heureux présage pour Léonard Bender dans sa campagne expresse pour le Conseil d'Etat valaisan? Nul doute de celui que certains désignent déjà dans le Vieux-Pays comme le «sauveur du siège libéral-radical» en accepterait l’augure, même si la victoire devait se faire «à la raclette»!

Créé: 06.03.2013, 15h46

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.