Dimanche 16 juin 2019 | Dernière mise à jour 06:01

Saint-Maurice (VS) Un chauffeur polonais pincé sans tachygraphe

La police valaisanne a mis la main sur un conducteur de poids lourd en infraction, fin mai. Il a été dénoncé.

Le chauffeur était un récidiviste.

Le chauffeur était un récidiviste. Image: Centre de compétence du trafic lourd (CCTL)

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un chauffeur polonais, en flagrant délit de cabotage et au volant d'un camion sans tachygraphe, a été pincé fin mai par la police valaisanne. Son employeur a dû s'acquitter d'une garantie d'amende de 8000 francs. La cargaison a été complètement soumise aux droits de douane.

Le véhicule, qui roulait sans le tachygraphe obligatoire, transportait des pièces de carrosserie. En outre, l'entreprise polonaise récidivait en matière de cabotage puisque son chauffeur effectuait un transport interne rémunéré en Suisse, ce qui s'apparente à une concurrence déloyale de transport de marchandises, a indiqué mardi la police valaisanne.

Les faits ont été dénoncés au Service de la circulation routière ainsi qu'à l'Administration fédérale des douanes. Le cas a été révélé lors d'un contrôle au Centre de Compétence du Trafic Lourd à St-Maurice. (ats/nxp)

Créé: 04.06.2019, 12h27

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.