Dimanche 22 septembre 2019 | Dernière mise à jour 15:45

Brienz (GR) Un village grison glisse d'un mètre par année

La localité des Grisons située sur un terrain en mouvement va devoir être évacuée. Elle glisse dangereusement vers la vallée.

Le village de Brienz est situé à 1100 mètres d'altitude.

Le village de Brienz est situé à 1100 mètres d'altitude. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le village de montagne grison, Brienz, dans la vallée de l'Albula, glisse de plus en plus vite dans la vallée. Les dernières mesures parlent d'un mètre par an. Une évacuation n'est plus un tabou.

La population du village de Brienz, située à 1100 mètres d'altitude, a été informée vendredi soir. Ce village, qui compte près de 100 habitants, est situé sur un terrain en mouvement depuis des temps immémoriaux.

Ceux-ci ont augmenté ces dernières années, passant de 30 à 50 et 70 centimètres par an. Les dernières mesures révèlent qu'elles passent désormais à un mètre par an. Les bâtiments et les infrastructures n'en sortent pas indemnes, mais peuvent encore être réparés dans la plupart des cas.

Chute de roches

Mais il n'y a pas seulement le sol du village, qui est en mouvement. Toute la pente du côté nord est instable.

Selon les experts, la situation ne devrait pas se dégrader brutalement, mais plutôt sur plusieurs semaines ou mois. Reste que la municipalité d'Albula, à laquelle appartient Brienz, a pris des mesures en vue de l'évacuation du village et de certaines parties des villages voisins comme Vazerol, Surava et Tiefencastel.

Dans la paroi au-dessus du village, des rochers tombent de façon sporadique et menacent les prés et la route menant à Lenzerheide. Il est d'ailleurs déjà interdit d'entrer dans cette zone depuis septembre 2018.

La surveillance à l'aide d'une technologie de pointe se poursuit. Elle devrait permettre de prévenir la population à un stade précoce si la situation continuait à se dégrader. (ats/nxp)

Créé: 03.05.2019, 20h30

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.