Vendredi 19 juillet 2019 | Dernière mise à jour 23:05

Jura Une passe à poissons pour sauver le roi du Doubs

L'écluse de St-Ursanne (JU) ne constitue plus un obstacle pour les truites, les ombres, et surtout les aprons, en voie de disparition.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Prise en main par le canton, la passe à poissons aménagée à l'écluse de St-Ursanne permet désormais aux truites, aux ombres et surtout aux aprons en voie de disparition de remonter le Doubs.

Le ruisseau de contournement présenté ce lundi au Moulin-Grillon à St-Ursanne par le ministre jurassien de l'Environnement David Eray a permis le réaménagement de la plage existante, la seule de ce type sur le Doubs dans le Jura suisse.

Cette réalisation parachève un long serpent de mer, après le renoncement à un escalier à poissons tout en béton. L’Etat jurassien s'est substitué à la société électrique Moulin-Grillon, exploitant du seuil de Moulin-Grillon.

Libre migration

Une convention liant la société anonyme à l'office cantonal et l'office fédéral de l’environnement a été conclue. La Confédération indemnise totalement les coûts. La libre migration des poissons permettra peut-être à l'apron du Rhône - le roi du Doubs - de coloniser un territoire fluviale.

L'aménagement d'un ruisseau de contournement a été rendu possible par un échange de terrain avec un agriculteur. Une solution mieux acceptée que la rampe en béton prévue initialement et vivement contestée par la commune de Clos du Doubs.

Créé: 01.07.2019, 13h55

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.