Dimanche 25 août 2019 | Dernière mise à jour 18:59

Broye Une zone alluviale de onze hectares voit le jour

La renaturation permet à la Broye de retrouver son tracé d’avant les corrections de 1930 et va contribuer au développement d’une mosaïque de milieux en constante évolution.

Pour la conseillère d’Etat vaudoise, Jacqueline de Quattro, cette réalisation permettra de tirer des enseignements précieux pour la 3e correction du Rhône».

Pour la conseillère d’Etat vaudoise, Jacqueline de Quattro, cette réalisation permettra de tirer des enseignements précieux pour la 3e correction du Rhône». Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les travaux de renaturation menés à l'embouchure de la Broye dans le lac de Morat sont achevés. L'intervention a permis de redessiner entièrement le secteur et de le transformer en un vaste delta naturel de plus de onze hectares.

Lancés en octobre 2017 par le Département vaudois du territoire et de l’environnement (DTE), ces travaux constituent de par leur ampleur une première sur le territoire cantonal, selon le communiqué publié lundi.

L'intervention a porté sur un tronçon de 350 mètres du cours d’eau et sur une portion de 450 mètres des rives du lac. Elle a permis à la Broye de retrouver son tracé d’avant les corrections de 1930. La zone alluviale de plus de 11 hectares créée sera à nouveau soumise à des dynamiques naturelles.

Les travaux vont contribuer au développement d’une mosaïque de milieux en constante évolution, au gré des courants du lac et du débit de la rivière. Ils favoriseront l’installation d’une flore et d’une faune diversifiées dans un site inscrit à l’inventaire fédéral des zones alluviales d’importance nationale. Le lieu est aussi une réserve d’oiseaux d’eau et migrateurs d’importance nationale et internationale.

Aménagements pour les visiteurs

Pour que la population profite de ces aménagements, une butte d’observation a été créée en rive droite. Un sentier, agrémenté de panneaux d’information, et une plate-forme d’observation vont être construits en rive gauche au cours du second semestre 2018.

«Cette réalisation permettra de tirer des enseignements précieux en vue de la future mise à l’enquête du delta du Rhône, prévue dans le cadre de la 3e correction du Rhône», a déclaré Jacqueline de Quattro, conseillère d’Etat en charge du DTE, citée dans le communiqué. Elle renforcera en outre le réseau écologique cantonal.

Le coût de ces travaux s’élève à 4,3 millions de francs. Il est pris en charge à 80% par la Confédération, 15% par l’Etat de Vaud et 5% par la commune de Vully-les-Lacs. (ats/nxp)

Créé: 11.06.2018, 12h39

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.