Mercredi 17 juillet 2019 | Dernière mise à jour 17:48

Canton de Vaud Unia dénonce un licenciement antisyndical

Des manifestants ont demandé la réintégration d'un employé lundi, devant Dubois Dépraz au Lieu (VD). L'entreprise dénonce une récupération politique.

Le président de l'Union syndicale suisse (USS), Pierre-Yves Maillard, est venu apporter son soutien au mouvement (à gauche).

Le président de l'Union syndicale suisse (USS), Pierre-Yves Maillard, est venu apporter son soutien au mouvement (à gauche). Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Une septantaine de personnes ont manifesté lundi devant Dubois Dépraz au Lieu (VD). Elles demandent la réintégration d'un délégué syndical. L'entreprise affirme pour sa part avoir licencié un employé pour faute grave et dénonce une récupération politique.

Dans son communiqué, Unia, qui a compté «plus de cent personnes», exige la réintégration du délégué syndical licencié il y a deux semaines. Il souligne que le président de l'Union syndicale suisse (USS), Pierre-Yves Maillard, est venu apporter son soutien au mouvement.

Selon le syndicat, «les erreurs reprochées au délégué ne justifient en aucun cas un licenciement». Il s'agit en fait de la volonté de l'entreprise «de trouver à n'importe quel prix des raisons» de se séparer d'un délégué syndical, dont l'action aurait dérangé.

Collaborateur licencié pour faute grave

Cet argumentaire fait bondir la direction de Dubois Dépraz, qui emploie 370 personnes dans la conception, la fabrication et l'assemblage de mécanismes horlogers à complications.

Elle affirme avoir licencié un collaborateur «pour faute professionnelle grave» qui a entraîné «une perte totale de confiance» à l'égard de cette personne.

Une réintégration de l'employé «n'entre pas en considération», explique l'entreprise dans son communiqué. Elle dénonce «la récupération à des fins politiques» pratiquées par Unia. Le syndicat voudrait «monter l'affaire en épingle» alors que les partenaires sociaux doivent prochainement débattre de la protection des représentants du personnel. (ats/nxp)

Créé: 08.07.2019, 15h14

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.