Dimanche 31 mai 2020 | Dernière mise à jour 13:32

Valais Clairon sacrée nouvelle reine nationale

Quelque 120 vaches d'Hérens ont combattu dimanche à l'occasion de la finale nationale des combats de reines à Aproz (VS).

Quelque 12'000 spectateurs sont attendus pour assister à la finale des vaches d'Hérens.
Vidéo: archive/photo d'illustration/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La vache de la race d'Hérens, Clairon, a remporté la finale nationale des combats de reines dimanche à Aproz (VS). Malgré la météo plutôt fraîche, la manifestation a attiré plus de 10'000 spectateurs.

La finale des finales a opposé les gagnantes de chacune des quatre catégories, toutes issues du Valais romand. Clairon, propriété de Jean-Marie Fournier à Veysonnaz, a été sacrée reine nationale à l'issue d'un ultime combat intense contre Artémis, une vache pesant quelque 200 kilos de moins qu'elle.

Clairon s'est d'abord retrouvée face à Bayonne. Le combat a très vite été interrompu par les rabatteurs, car la corne de Bayonne s'était écaillée et risquait de blesser son adversaire. Après un limage effectué dans l'arène même, la lutte a repris à l'avantage de Clairon.

724 kilos de muscles

Clairon et ses 724 kilos de muscles ont ensuite été passablement malmenés par Artémis, la vache la plus légère du jour. Avec ses cornes incurvées et son petit gabarit, elle a bien failli venir à bout de son adversaire.

Clairon, reine d'alpage au manteau sombre moucheté de blanc, a semblé étudier la situation en contraignant Artémis à des pauses, respirations haletantes et flancs fumants. Finalement, elle a trouvé la solution et usé de tout son poids et de toute sa force pour débouter sa concurrente.

Sueurs froides

Quelque 120 vaches se sont mesurées dans l'arène de Pra Bardy. Certaines bêtes ont croisé les cornes durant de très longues minutes. Plusieurs d'entre elles étaient impressionnantes, épuisées, la narine ou la corne en sang sous les coups de leurs adversaires.

Certaines bêtes ont donné des sueurs froides à leurs propriétaires. Comme celles qui ont débuté une lutte improvisée à trois avant d'être rapidement séparées par les rabatteurs.

Rayons de soleil

Malgré un temps frais, plus de 10'000 spectateurs selon les organisateurs ont admiré les joutes. Des rayons de soleil sont venus réchauffer la finale des finales en début de soirée. Les températures étaient idéales pour les vaches qui, ne souffrant pas de la chaleur, étaient moins fatiguées et plus vives.

«Nous sommes très contents, nous ne pouvions pas espérer mieux», a indiqué à Keystone-ATS Benjamin Arvis, responsable médias. La manifestation était organisée cette année par la Région Dents du midi, dans le Val d'Illiez, où la race d'Hérens est peu représentée.

100e anniversaire

Quelque 500 bénévoles ont travaillé au succès de l'événement, dont le budget s'élève à 800'000 francs environ. Son caractère national est encore à raffermir puisque seulement une poignée de vaches prenant part aux combats de dimanche provenaient de l'extérieur du canton.

La Fédération suisse d'élevage de la race d'Hérens fêtera ses 100 ans en 2020. Un anniversaire qu'elle compte bien fêter dignement. (ats/nxp)

Créé: 05.05.2019, 21h09

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.