Mercredi 18 septembre 2019 | Dernière mise à jour 04:35

Canton du Valais Le Valais veut interdire les OGM dans l'agriculture

Les députés valaisans ont soutenu jeudi une motion visant à interdire le recours à des organismes génétiquement modifiés (OGM) dans l'agriculture.

L'interdiction des OGM concernera non seulement les plantes obtenues grâce aux techniques de génie génétique, mais aussi les plantes, les animaux et les champignons.

L'interdiction des OGM concernera non seulement les plantes obtenues grâce aux techniques de génie génétique, mais aussi les plantes, les animaux et les champignons. Image: archive / illustration/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le Grand Conseil valaisan s'est prononcé jeudi en faveur d'une interdiction de l'emploi d'organismes génétiquement modifiés (OGM) dans l'agriculture. Elle devra être inscrite dans la loi cantonale sur l'agriculture.

Le but de la motion portée par des députés verts, de l'UDC, du PDC et de l'Alliance de gauche est de faire du Valais «une région sans OGM» et de donner ainsi «un signal clair aux Chambres fédérales». Leur démarche a été soutenue par 59 voix contre 49 et 8 abstentions.

L'interdiction des OGM concernera non seulement les plantes obtenues grâce aux techniques de génie génétique, mais aussi les plantes, les animaux et les champignons «issus des nouvelles technologies de modification ou de recombinaison non naturelle du génome».

L'interdiction n'empêchera toutefois pas la recherche «du moment que celle-ci est effectuée en milieu confiné, sans risque de dissémination d'ADN modifié dans l'environnement et sans risque de contamination des cultures conventionnelles et des cultures biologiques».

Moratoire jusqu'en 2021

Des députés ont combattu la motion, estimant que le Valais n'a pas à débattre d'un sujet déjà empoigné par le Conseil fédéral. Certains ont estimé qu'il est prématuré de légiférer sur un sujet en pleine évolution.

En septembre 2015, le Grand Conseil valaisan avait accepté une résolution interpartis demandant à la Confédération de maintenir le moratoire interdisant les OGM après 2017. Il avait en revanche refusé d'ancrer l'interdiction dans une loi cantonale.

D'autres cantons, comme Fribourg, Neuchâtel et le Jura, ont déjà interdit les OGM dans l'agriculture. Sur le plan fédéral, le moratoire sur les OGM a été prolongé jusqu'en 2021. (ats/nxp)

Créé: 12.09.2019, 16h10

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.