Mardi 20 août 2019 | Dernière mise à jour 01:20

Canton des Grisons Le vallon de Bondo restera fermé cette année

La fermeture vaut tant pour les touristes que pour les chasseurs et les propriétaires de mayens. Les cabanes du club alpin suisse sont aussi touchées.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le vallon de Bondo restera probablement bouclé jusqu'à la fin de l'année au moins, un an après les éboulements meurtriers qui se sont abattus dans cette région grisonne. De nouvelles chutes de roche ne sont pas exclues, selon les experts.

Le danger de nouvelles coulées de boue et de pierres dans le Val Bondasca n'est pas levé, ajoute la maire de la commune de Val Bregaglia (GR) Anna Giacometti, interrogée vendredi par la radio alémanique SRF. Il est lié à la masse rocheuse et boueuse qui subsiste dans le vallon. En cas de fortes précipitations ou en raison de la fonte des neiges, cette masse pourrait à nouveau se déplacer.

La fermeture est générale. Elle vaut tant pour les touristes que pour les chasseurs et les propriétaires de mayens. Les cabanes du club alpin suisse restent elles aussi fermées à proximité du Piz Cengalo, montagne d'où 3 à 4 millions de mètres cubes s'étaient détachés.

Contrairement aux prévisions d'origine, il ne sera pas possible d'accéder aux chemins pédestres du vallon en garantissant la sécurité nécessaire. Les habitants de Bondo ont été informés jeudi soir lors d'une séance. Ils ne sont toutefois pas en danger, le lieu-dit étant désormais paré en cas de nouvelles coulées de boue.

Les éboulements du Val Bondasca remontent au 23 août dernier et aux semaines qui ont suivi jusqu'à la mi-septembre. Ils figurent parmi les plus importants du genre en Suisse depuis plus de 130 ans. Les coulées de boue qui ont suivi ont endommagé des dizaines de maisons. Huit randonneurs y ont laissé leur vie. (ats/nxp)

Créé: 25.05.2018, 11h58

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Les plus partagés Suisse