Mercredi 16 janvier 2019 | Dernière mise à jour 15:40

Berne Les vapoteurs veulent de la nicotine dans leur e-cigarette

Entre 80 et 100 personnes ont manifesté à Berne «contre la prohibition des liquides nicotinés» pour cigarettes électroniques.

Les vapoteurs ont manifesté à berne samedi.

Les vapoteurs ont manifesté à berne samedi. Image: (photo d'illustration)/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Près d'une centaine d'adeptes du vapotage ont manifesté ce samedi 30 mai à Berne «contre la prohibition des liquides nicotinés». Ils en ont profité pour vendre des «e-liquides» contenant de la nicotine. Or ce commerce est actuellement interdit en Suisse.

Selon Olivier Théraulaz, le porte-parole de Helvetic Vape, entre 80 et 100 personnes étaient rassemblées samedi matin sur la Kornhausplatz à Berne. La manifestation devait durer jusqu'à 16h00.

Pour l'heure et par principe de précaution, seuls des liquides sans nicotine peuvent être vendus en Suisse, rappelle l'Office fédéral de la santé publique sur son site. L'importation de produits nicotinés est en revanche autorisée pour un usage personnel jusqu'à 150 ml.

La situation pourrait bientôt changer. La nouvelle loi sur les produits du tabac, présentée il y a une année, propose en effet de lever cette interdiction de vente en Suisse. Le conseiller fédéral Alain Berset devrait présenter prochainement son message à l'intention du Parlement.

Lenteur du processus dénoncée

Helvetic Vape, l'association suisse des utilisateurs de cigarettes électroniques qui rassemble près de 350 membres, salue cette ouverture, mais déplore la lenteur du processus. Si cette loi était adoptée au Parlement, il faudrait encore compter sur un délai transitoire.

Actuellement, les cigarettes électroniques sont soumises à la loi sur les denrées alimentaires et les objets usuels (LDAI) et non à la loi sur le tabac. Or Helvetic Vape se base sur un avis de droit pour contester ce fait, comme l'interdiction de la vente de nicotine, alors que celle-ci est autorisée dans les cigarettes traditionnelles.

Helvetic Vape pousse à la roue, avançant que les cigarettes électroniques contenant de la nicotine seraient beaucoup moins nocives que les cigarettes traditionnelles. Or ce débat reste ouvert. L'Organisation mondiale de la santé comme l'Institut universitaire de médecine sociale et préventive (IUMSP) à Lausanne considèrent la e-cigarette comme une porte d'entrée vers le tabagisme des jeunes.

L'IUMSP relève encore que cette perception de manque de nocivité est vue comme un facteur attractif supplémentaire, alors que l'on manque d«études pour être fixé sur la dangerosité ou non de cette pratique.

(ats/nxp)

Créé: 30.05.2015, 14h25

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.