Lundi 18 novembre 2019 | Dernière mise à jour 06:27

Valais La vente des Bains de Val-d'Illiez annulée

La vente aux enchères des bassins, de l'hôtel et des restaurants du Thermes Parc à Val-d'Illiez, prévue ce mercredi, est annulée.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La vente aux enchères des bassins, de l'hôtel et des restaurants des Thermes Parc à Val-d'Illiez (VS) prévue mercredi est annulée. Le Tribunal cantonal a rejeté la demande d'effet suspensif concernant la faillite des trois autres sociétés du site.

Dans une prise de position écrite, la direction des Thermes Parc a indiqué lundi après-midi son choix de faire recours de la décision prise auprès du Tribunal fédéral. La vente aux enchères prévue n'en demeure pas moins annulée.

Les Thermes Parc s'articulent autour de quatre firmes distinctes, toutes en main du promoteur Richard Cohen. Outre les bains thermaux, fermés depuis mercredi dernier avec 60 emplois perdus, les autres concernent respectivement les appartements du site non vendus – on parle de plusieurs dizaines -, les parkings, ainsi que la source d'eau chaude.

Ces trois autres sociétés anonymes ont été déclarées en faillite cet été. Selon une information tombée lundi matin, l'effet suspensif demandé par le propriétaire auprès du Tribunal cantonal (TC) a été rejeté. Reste au TC à rendre son verdict sur le recours en lui-même.

Soixante emplois supprimés

La décision prise rend de facto la vente aux enchères caduque, selon l'Office de poursuites et faillites du district de Monthey qui l'a annulée. La vente des Bains n'aurait pas permis à leur acquéreur de les exploiter sans collaborer avec le promoteur actuel qui détient les sources. L'option d'une future vente de l'ensemble des sociétés sera privilégiée en cas de quadruple faillite.

Paradoxalement, la mise en faillite des quatre sociétés du groupe par le Tribunal cantonal pourrait simplifier de futurs investissements. Reste à concrétiser l'affaire. Deux pistes, alémanique et française, demeureraient d'actualité, selon des sources proches du dossier.

2018, un tournant

Pour le propriétaire, la situation, fragile depuis des années, s'est détériorée courant 2018. En octobre de l'an dernier, la société d'exploitation du site, MD Management & Développement SA, est sommée de rembourser un prêt octroyé par le canton du Valais de 2,5 millions de francs (crédit NPR), ainsi que huit millions à sa banque partenaire. C'est cet institut bancaire qui a entamé une action légale.

La vente du centre thermal et de son hôtel est ainsi devenue inéluctable, avant qu'elle ne soit différée suite à la décision du Tribunal cantonal. Une importante entreprise générale fait également partie des créanciers.

Un président confiant

Interrogé, le président de la commune de Val-d'Illiez, Ismaël Perrin, parle de «nouvelles solutions à trouver pour un site dont la construction devra être terminée. Je suis confiant. Je ne crains pas que l'endroit devienne une friche.» Dans un courrier envoyé il y a quinze jours à différents médias, Richard Cohen a estimé ne pas être suffisamment soutenu par les pouvoirs publics, communaux ou cantonaux. Des accusations réfutées en bloc par l'Etat du Valais et la commune. (ats/nxp)

Créé: 14.10.2019, 15h25

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.