Samedi 18 août 2018 | Dernière mise à jour 11:48

Suisse Crash du JU-52: les victimes ont été identifiées

Les 20 victimes du crash du JU-52 survenu le 4 août dernier au Piz Segnas sont désormais identifiées. L'enquête sur les causes du drame, elle, se poursuit.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les 20 victimes du crash du JU-52 au Piz Segnas ont été identifiées. Le Ministère public de la Confédération (MPC) a libéré les dépouilles pour leur inhumation.

Toutes les victimes ont pu être identifiées «sans équivoque», a indiqué vendredi le MPC. L'identification a été effectuée par l'Institut de médecine légale de l'Université de Zurich et l'organisation Disaster Identification Switzerland.

Les investigations du MPC et du Service suisse d'enquête de sécurité se poursuivent pour déterminer la cause du crash du 4 août. L'enquête devrait durer plusieurs semaines, voire plusieurs mois, souligne le MPC. (ats/nxp)

Créé: 10.08.2018, 11h12

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters