Samedi 21 septembre 2019 | Dernière mise à jour 02:30

Genève Vie nocturne: le canton veut faire du recyclage

Pour diversifier l'offre culturelle des noctambules, le Canton mise sur deux axes différents.

A Genève, l'offre nocturne culturelle et festive est peu diversifiée bien qu'importante quantitativement. (Photo d'illustration)

A Genève, l'offre nocturne culturelle et festive est peu diversifiée bien qu'importante quantitativement. (Photo d'illustration) Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Genève a présenté mardi sa stratégie pour développer la vie nocturne culturelle et festive. Le canton mise sur le recyclage d'infrastructures obsolètes et sur cinq projets-pilote pour rééquilibrer l'offre sur l'ensemble du territoire.

Après «une période bénie en matière de vie nocturne» marquée par les squats jusqu'en 2007, il y a un manque à Genève, a relevé Anne Emery-Torracinta, cheffe du Département de l'instruction publique, de la culture et du sport (DIP). Une étude mandatée par le canton pour répondre à des démarches citoyennes, dont une pétition pour l'émergence de lieux culturels, pose ce même diagnostic.

Présenté mardi, ce document précise que l'offre nocturne culturelle et festive est peu diversifiée bien qu'importante quantitativement. Concrètement, il y a assez de lieux commerciaux, mais pas assez d'espaces de liberté et d'autonomie dédiés à l'autogestion.

Recyclage

Pour le conseiller d'Etat en charge de l'aménagement du territoire (DALE), Antonio Hodgers, il est indispensable de planifier ces futurs lieux et de réfléchir à des emplacements compatibles avec l'urbanité. «Il n'y a pas de friche industrielle à Genève et le foncier est très sollicité», a ajouté le chef du DALE en soulignant que «l'Etat doit reprendre la main».

Les auteurs de l'étude, des architectes urbanistes et des spécialistes de l'Université de Genève, préconisent notamment de recycler des bâtiments existants. Le Cycle d'orientation du Renard à Vernier, qui est amené à être démoli et reconstruit ailleurs à cause de sa vétusté, pourrait ainsi être recyclé pour des activités nocturnes.

A court terme

Béatrice Manzoni, une des auteures de l'étude, évoque aussi le théâtre de la Comédie en plein centre de Genève. Les anciennes écuries Micheli-du-Crest, près de l'hôpital, font aussi partie de ces infrastructures à recycler.

Le recyclage de bâtiments permet de développer des projets à court terme et à faible coût. Deux critères fondamentaux pour les acteurs de la vie nocturne culturelle et festive, selon Mme Manzoni.

Sur la rive gauche

La stratégie cantonale prévoit aussi de rééquilibrer les lieux entre le centre et la périphérie. Cinq projets-pilote ont été identifiés, dont l'axe le long de l'Arve qui est déjà bien investi. Le complexe de la station d'épuration d'Aïre et la zone industrielle de la Pallanterie à Vésenaz dans la campagne de la rive gauche ont aussi été retenus. Il faut encore vérifier la faisabilité de ces projets.

Reste désormais à mettre en oeuvre cette stratégie qui devrait être inscrite dans la nouvelle mouture du Plan directeur cantonal. Une plateforme de concertation assurera la coordination entre les différents acteurs concernés par les activités nocturnes culturelles et festives. Cette politique publique sera chapeautée par le DIP. (ats/nxp)

Créé: 20.06.2017, 15h28

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.