Samedi 6 juin 2020 | Dernière mise à jour 00:41

Berne Evilard tremble pour son tilleul cinq fois centenaire

Un arbre de 1528, fortement affaibli et élagué deux fois, renaîtra-t-il au printemps? Les villageois attendent avec un brin d'inquiétude.

Le vieux tilleul cinq fois centenaire a été sévèrement rabattu, au défaut d'être abattu.

Le vieux tilleul cinq fois centenaire a été sévèrement rabattu, au défaut d'être abattu. Image: Lematin.ch/Vincent Donzé

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Ce vieux tilleul a été planté en 1528 à Évilard (BE). Affaibli par l'ustuline brûlée, un champignon appelé «Kretzschmaria deusta», l'aïeul a été élagué deux fois, en été et en hiver, sévèrement.

Témoin de l'histoire villageoise, ce vieil arbre adossé à un ancien lavoir est perçu comme le pilier du village, un véritable totem. La survie de cet arbre de 492 ans qui menaçait de tomber est passée par une sévère taille de rabattage, effectuée en deux temps pour délester le tronc du poids des branches.

Des bourgeons apparaîtront-ils au printemps? Si l'opération tourne mal, les villageois se consoleront avec un tilleul de substitution planté de l'autre côté de la rue.

Cavité du tronc

Ses branches sont renforcées par haubanagee. En parvenant à l'embranchement, les enfants se faufilaient et se faufilent encore dans la cavité du tronc, en grimpant dans le tilleul en moyen d'un cordage encore attaché à une branche.

Les voisins et les passants sont partagés: «La commune a bien fait de renoncer à un abattage». Une passante a comme un doute: «À quoi bon: comme ça. il n'est vraiment pas beau!».

Le tilleul a été planté l'année où Bienne adoptait la Réforme, bien avant la première épidémie de peste. Cet aïeul était français de 1798 à 1815, puis bernois, par décision du congrès de Vienne.

Vincent Donzé

Créé: 14.01.2020, 06h41

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.