Lundi 16 décembre 2019 | Dernière mise à jour 00:00

Suisse Les voies d'accès à la NLFA vont être renforcées

La Suisse et l'Allemagne ont signé une déclaration afin d'augmenter les capacités du fret ferroviaire sur le tunnel du Gothard en marge du Forum international des Transports (ITF) qui s'est tenu à Leipzig.

L'accord entre Berne et Berlin prévoit d'augmenter les capacités du fret ferroviaire sur le tunnel du Gothard.

L'accord entre Berne et Berlin prévoit d'augmenter les capacités du fret ferroviaire sur le tunnel du Gothard. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La Suisse et l'Allemagne s'activent pour le développement des voies d'accès aux transversales alpines. Simonetta Sommaruga et son homologue allemand Andreas Scheuer ont signé une déclaration afin d'augmenter les capacités du fret ferroviaire sur le tunnel du Gothard

Les deux ministres des transports ont signé mercredi ce document en marge du Forum international des Transports (ITF) qui s'est tenu à Leipzig, a indiqué l'Office fédéral des transports dans un communiqué. «Grâce à cette déclaration ministérielle, nous contribuons à renforcer la politique de transfert de la Suisse», s'est félicitée la cheffe du Département des transports Simonetta Sommaruga.

Les mesures prévues concernent les voies d'accès en Allemagne. Concrètement, il s'agit d'aménagements mineurs de l'infrastructure par exemple sur le noeud ferroviaire d'Offenburg ainsi que d'améliorations de l’organisation du trafic marchandises, par exemple lors du changement du personnel de locomotives.

«Le fret ferroviaire est la colonne vertébrale de notre système de transport», selon Andreas Scheuer. Rien que cette année, l'Allemagne investit 5,6 milliards d'euros dans ce secteur. Les mesures convenues avec la Suisse permettront d'augmenter les capacités, le temps d'achever la ligne à quatre voies de Karlsruhe à Bâle, et qui sera raccordée aux NLFA.

Améliorer la ponctualité

Le transport de marchandises sur le rail a également été au menu d'autres discussions plus larges. Les représentants des pays traversés par le corridor ferroviaire (Belgique, Allemagne, France, Italie, Luxembourg, Pays-Bas et Suisse) ont évoqué avec la commission européenne, les entreprises ferroviaires et les exploitants des infrastructures les moyens d'améliorer la qualité et la ponctualité du fret ferroviaire.

Selon l'Office fédéral des transports (OFT), seuls 44% du trafic ferroviaire combiné à travers les Alpes suisses arrivent à l'heure. La part des trains avec plus de 3 heures de retard atteint 29%, selon les chiffres de 2018. «Tous les acteurs doivent prendre leurs responsabilités, à savoir les chemins de fer, les transporteurs et les exploitants de terminaux». «Nous devons trouver des solutions ensemble», estime Simonetta Sommaruga.

L'après-Rastatt

Les discussions ont aussi porté sur l'avancement des mesures qui avaient été décidées après l'interruption de la ligne ferroviaire à Rastatt (D) en 2017. Des progrès ont été réalisés dans des domaines comme les prescriptions sur les connaissances linguistiques des conducteurs de loco et l’établissement de plans de déviation en cas de panne affectant le trafic international.

Actuellement, les travaux portent sur les conditions nécessaires pour que les trains de marchandises circulent sur l'axe Nord-Sud en continu avec des longueurs de trains et des systèmes de sécurité de train et de locomotive uniformes. Des travaux sont en cours au niveau européen pour des autorisations harmonisées en matière de matériel roulant. (ats/nxp)

Créé: 22.05.2019, 17h04

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.