Vendredi 6 décembre 2019 | Dernière mise à jour 12:54

Projet d'attentats en Suisse Ils voulaient «exterminer» juifs, Noirs et musulmans

Une cellule terroriste se serait formée en Suisse, après les attaques de Christchurch, pour «semer la terreur».

La menace terroriste est permanente. Ici la police valaisanne s'entraîne pour y faire face.
Vidéo: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Des néonazis suisses armés ont apparemment planifié des actes de violence contre des étrangers en Suisse. Le SonntagsBlick, qui selon ses propres déclarations a infiltré secrètement le groupe, rapporte que le cercle s'est formé quelques jours après l'attaque à Christchurch, en Nouvelle-Zélande.

Trois hommes et une femme, âgés de 35 à 46 ans, originaires des cantons de Berne et de Bâle-Ville, constituaient le noyau dur du groupe. Les membres ont exprimé des fantasmes de meurtre contre des juifs, des noirs et des musulmans allant jusqu'à vouloir «semer la terreur en Suisse» façon NSU. Le groupuscule terroriste néo-nazi, NSU («Clandestinité nationale-socialiste») est responsable de la mort de neuf migrants et d'une policière entre 2000 et 2007. Une série de meurtres racistes qui avaient choqué l'Allemagne.

«On va nettoyer la ville», «nettoyage ethnique» ou encore «on va tous les exterminer. Et dans dix ans quand on regardera en arrière on se dira qu'on a bien fait», écrivent encore les protagonistes pour ne citer que quelques bribes de cette conversation.

Au début du mois d'avril, le groupe s'est retrouvé pour s'entraîner au combat. Le 13 avril, au moins cinq membres du groupe se sont réunis à Bâle pour faire passer leurs plans de violence à la réalité.

Créé: 12.05.2019, 08h30

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.