Jeudi 19 avril 2018 | Dernière mise à jour 15:37

Davos WEF: l'armée déploie le dispositif de sécurité

Jusqu'à 5000 militaires peuvent être mobilisés pour un service d'appui entre le 19 et le 29 janvier.

Près de 340 militaires s'activent actuellement pour mettre en place les mesures de sécurité.

Près de 340 militaires s'activent actuellement pour mettre en place les mesures de sécurité. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L'armée suisse a commencé à installer le dispositif de sécurité en vue du Forum économique mondial (WEF) de Davos (GR) qui débute le 22 janvier. Les travaux sont menés au profit du canton des Grisons, responsable de la sécurité de l'évènement.

Près de 340 militaires s'activent actuellement pour mettre en place les mesures de sécurité, la logistique et le dispositif de l'aide au commandement, indique le Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports vendredi.

Selon une décision du Parlement, jusqu'à 5000 militaires peuvent être mobilisés pour un service d'appui entre le 19 et le 29 janvier. L'an dernier, 4746 militaires avaient été déployés.

A Davos même, les militaires de milice seront notamment engagés pour le service sanitaire ou la régulation du trafic. Les professionnels assureront la protection des personnes et les contrôles d'accès. En dehors de la station grisonne, l'armée protège les infrastructures et aide le commandement.

Espace aérien limité

La Confédération garantit la sécurité de l'espace aérien. Outre le service de police aérienne, l'armée de l'air effectue des vols de surveillance et des transports au bénéfice du canton des Grisons. Compte tenu de la proximité de la frontière, elles collaborent également avec les Forces aériennes autrichiennes.

La libre utilisation de l'espace aérien et des aérodromes de la région de Davos sera limitée du 22 janvier dès 08h00 jusqu'au samedi 27 janvier à 17h00 au plus tard.

Aérodrome ouvert aux invités

Cette année encore, les invités du WEF pourront atterrir à l'aérodrome militaire de Dübendorf (ZH), qui peut accueillir jusqu'à 40 avions. A cet effet, la base aérienne procédera à des contrôles de personnes selon les directives Schengen et à des dédouanements.

Les personnalités spécifiquement protégées par le droit international public, comme les chefs d'Etats ou ministres, peuvent être héliportées par l'armée à partir de l'aéroport de Zurich-Kloten.

Contacté par l'ats, le porte-parole de l'armée Stefan Hofer n'a pas précisé si des mesures spéciales sont mises en place concernant la venue du président américain Donald Trump, renvoyant à la police grisonne, en charge de la sécurité. Mercredi, son commandant Walter Schlegel avait indiqué à ats-Vidéo qu'il n'y aurait pas d'importants aménagements. (ats/nxp)

Créé: 12.01.2018, 13h45


Sondage

Un permis obligatoire pour conduire un drone. Une bonne idée selon vous?




Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Les plus partagés Suisse