Lundi 23 septembre 2019 | Dernière mise à jour 21:16

Justice Yvan Perrin visé par une plainte pour incitation à la haine

Une association musulmane basée en Valais attaque l'ex-conseiller national UDC neuchâtelois pour des commentaires très violents sur sa page Facebook.

En relevant le rôle du Qatar dans le financement des activités liées à l'islam dans le monde, Yvan Perrin a suscité des commentaires haineux, qu'il n'a pas jugé utile d'effacer de sa page Facebook.

En relevant le rôle du Qatar dans le financement des activités liées à l'islam dans le monde, Yvan Perrin a suscité des commentaires haineux, qu'il n'a pas jugé utile d'effacer de sa page Facebook. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Certains commentaires, pour le moins explicites, sont extrêmement virulents, et source d’une grande préoccupation de la part des citoyens suisses de confession musulmane». Le 18 avril dernier, l'association musulmane «De la lumière à l'excellence», sise à Martigny, a déposé une plaine pénale auprès du Ministère public valaisan. Elle vise en particulier l'ex-conseiller national UDC neuchâtelois Yvan Perrin.

Après les «Qatar Papers»

Dans un poste sur Facebook, daté du 4 avril, Yvan Perrin évoque l'article publié le jour-même par «24 Heures» à propos du livre enquête sur les «Qatar Papers». Le représentant de l'UDC revient sur ce financement de l'islam «tendance des Frères musulmans» en Suisse et à La Chaux-de-Fonds, en particulier avec la création du Musée des civilisations de l'islam qui a reçu en 2011 et 2013 plusieurs versements.

«Prosélytes d'un islam pur»

«Plusieurs organismes sont cités, relève Yvan Perrin, bénéficiaires de versements non négligeables provenant de la Qatar Foundation, œuvre de bienfaisance proche des Frères musulmans. Ce club réservé aux prosélytes d'un islam pur, genre Brunei...» Il évoque aussi l'information que Tariq Ramadan aurait bénéficié dans ce contexte d'un revenu mensuel de 35 000 euros en tant que consultant.

Si l'article d'Yvan Perrin lui permet d'ironiser sur l'influence du Qatar, sur les mœurs du dernier cité ou sur l'islam en général, il demeure lui-même descriptif. Par contre, parmi la petite centaine de commentaires qui suit son texte, cela se gâte sensiblement avec des appels à des actions criminelles, comme cette illustration d'un internaute Valaisan:

«Fusillez-moi tout ça»

D'autres commentaires, tous de personnes différentes, relèvent d'un climat d'incitation à la haine:

«- On attend quoi pour faire ménage ?

- Marre du laxisme de nos «autorités» envers ces crapules mahométanes.

- INACCEPTABLE…CA SENT TELLEMENT MAUVAIS QUE CA DONNE ENVIE DE VOMIR…NOUS DEVONS AGIR TRES TRES TRES VITE. ABE

- Comment même entrer en matière avec cette secte satanique. On ne veut rien de la part de ces dégénérés. Et ils ne méritent pas notre respect.

- Un grand ménage est à faire et très rapidement pour se débarrasser de cette racaille.

- Très bon constat ???? Purée ce que nos cantons peuvent se faire entuber par cet engeance.

- Tout cela chez nous, tout en discrétion l'oiseau fait son nid et distille son venin toxique...

- Fusillez-moi tout ça.

- Bravo Yvan. Tout ce beau monde retour dans leur pays et on détruit les mosquées et tout ce qui va avec.»

La crainte de la Nouvelle-Zélande

Pour les plaignants: «Les expressions utilisées ne sauraient qu’être condamnées par la loi, particulièrement suite aux récents attentats terroristes contre des mosquées en Nouvelle-Zélande.» Contacté, Yvan Perrin n'était pas au courant de cette plainte lundi, et voulait se donner le temps «de l'examiner précisément» avant de réagir.

Créé: 30.04.2019, 06h33

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.