Dimanche 7 juin 2020 | Dernière mise à jour 11:17

Coronavirus A Yverdon, la littérature passe par le téléphone

L'opération «Lectures au bout du fil» lancée par la Bibliothèque d'Yverdon-les-Bains (VD) vise à atténuer l'isolement dû au coronavirus.

L'offre de la Bibliothèque d'Yverdon-les-Bains (VD) s'adresse à tout le monde, mais plus particulièrement aux personnes âgées.

L'offre de la Bibliothèque d'Yverdon-les-Bains (VD) s'adresse à tout le monde, mais plus particulièrement aux personnes âgées. Image: Keystone

Des comédiens romands partagent leurs lectures sur internet

Privés de public pendant cette période de confinement, des comédiens romands se mettent en scène chez eux. Ils partagent leur lecture - des fragments de textes, de pièces et de poésie - dans de courtes vidéos à découvrir sur leur blog.

Une quarantaine de vidéos ont été mises en ligne depuis début avril. C'est l'occasion de savourer des classiques comme Ramuz, Maupassant, Baudelaire, Proust ou Rimbaud et de découvrir les comédiens à leur domicile avant de pouvoir les retrouver sur les scènes romandes. comedien.ch est la Plateforme Suisse Francophone des comédiens et acteurs professionnels.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La littérature se transmet aussi par téléphone. C'est la conviction de la Bibliothèque d'Yverdon-les-Bains (VD), dont l'opération «Lectures au bout du fil» vise à atténuer l'isolement dû au coronavirus.

«Nous voulons offrir un accès à la culture et apporter une bouffée d'air frais au domicile des personnes confinées», explique Pierre Pittet, médiateur culturel à la bibliothèque de la ville, contacté par Keystone-ATS.

Le dispositif a été lancé à Pâques. Il s'appuie sur un groupe d'une douzaine de bénévoles, en charge habituellement de lectures publiques à la bibliothèque. Jusqu'ici, 25 lectures ont été effectuées.

«Le projet prend gentiment. Nous pourrions et souhaiterions faire beaucoup plus de lectures. Il ne faut pas que les gens se gênent de nous appeler», affirme M. Pittet.

Les commandes se font par téléphone (024 423 60 44). Puis, lors du rendez-vous convenu, le lecteur propose des livres en fonction des désirs de l'auditeur. Le lecteur puise dans sa propre bibliothèque, ainsi que sur une plateforme online mise à disposition pour élargir le choix.

Par téléphone uniquement

«Nous lisons de tout: contes, poèmes, extraits de romans, histoires drôles», relève M. Pittet, précisant que les textes peuvent être proposés en quatre langues (français, anglais, espagnol et italien). Il raconte que la lecture dure 10 à 15 minutes, pour un appel d'environ une demi-heure en comptant les discussions autour du livre.

L'offre s'adresse à tout le monde, mais plus particulièrement aux personnes âgées. Raison pour laquelle les lectures se font avec un simple téléphone, et non pas sur internet. «Cela doit être accessible au plus grand monde», explique le médiateur culturel.

Les premières personnes à avoir bénéficié de ces lectures habitent dans la région yverdonnoise, mais aussi dans des localités plus éloignées. «Je n'ai pas entendu parler d'un projet semblable ailleurs en Suisse romande», remarque M. Pittet.

A noter finalement que ces lectures sont l'une des mesures du dispositif «Ville d'Yverdon solidaire», lancé par la cité thermale pour contrer les effets du coronavirus. Il propose notamment diverses aides et activités pour les personnes âgées et vulnérables. (ats/nxp)

Créé: 24.04.2020, 11h08

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.