Jeudi 15 novembre 2018 | Dernière mise à jour 02:28

Suisse Zoug n'augmentera pas les impôts

En raison de recettes supplémentaires, l'exécutif zougois fait l'impasse sur une hausse d'impôts. Une première en 40 ans.

Les recettes fiscales devraient dépasser de 30 millions de francs la somme budgétée pour 2019.

Les recettes fiscales devraient dépasser de 30 millions de francs la somme budgétée pour 2019. Image: iStock

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Retournement de situation à Zoug: le gouvernement renonce finalement à élever pour la première fois en 40 ans le coefficient d'impôts. Raison: des recettes supplémentaires de 70 millions de francs sont attendues en 2019.

Les recettes fiscales devraient dépasser de 30 millions de francs la somme budgétée pour 2019, indique le Conseil d'Etat zougois vendredi. A cela s'ajoutent 10 millions de recettes fiscales durables. Par ailleurs, d'autres recettes supplémentaires à hauteur de 30 millions de francs se dessinent.

Ces rentrées supplémentaires permettent de se passer de la hausse fiscale d'une année qui aurait rapporté 32 millions de francs au canton. La hausse d'impôt n'est toutefois pas totalement balayée.

Hausse ultérieure pas exclue

«Si ces perspectives positives ne se réalisent pas dans la mesure nécessaire, une hausse devra à nouveau être envisagée», écrit le gouvernement. Dans un premier temps, le gouvernement avait demandé au parlement d'entériner une hausse du coefficient fiscal de 82 à 86 pourcents pour les années 2020 et 2021.

Le Grand Conseil a accepté en première lecture une hausse seulement pour 2020. En vue de la deuxième lecture, le gouvernement demande maintenant de renoncer à tout hausse fiscale.

Le canton de Zoug, confronté à un recul des recettes fiscales et à une hausse de sa participation à la péréquation financière fédérale, a mis en place plusieurs paquets d'économies ces dernières années. Le paquet actuel, «Finances 2019», doit passer prochainement devant le parlement. Même si la hausse d'impôts en est biffée, les autres mesures - des économies et des hausses de taxes - restent nécessaires, souligne le gouvernement. (ats/nxp)

Créé: 09.11.2018, 12h02

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.